VocaliD ou comment faire don de votre voix à une personne muette grâce à la technologie.

VocaliD ou comment faire don de votre voix à une personne muette grâce à la technologie.


S’il est bien un élément clé de notre personnalité c’est bien notre voix. Celle-ci est unique, avec ses consonances particulières, ses caractéristiques sonores propres. Nous pouvons grâce à notre voix nous affirmer comme personne unique.. Notre voix est ainsi notre carte d’identité sonore qui fait partie intégrante de ce que nous sommes et comment nous sommes perçus par les autres.

Pourtant beaucoup de pathologies peuvent altérer notre voix jusqu’à la rendre méconnaissable voire incompréhensible, c’est le cas dans certaines maladies neurologiques, cancers de la gorge, accidents vasculaires cérébraux …

Deux chercheurs américains, le professeur Rupal Patel et le docteur Tim Bunnel ont mis au point une technique qui permet de recréer une voix synthétique qui peut parler de façon fluide mais aussi avec le timbre de la voix de la personne qui souffre d’un désordre de la parole ou d’une forte altération de la voix.

D’une façon très résumée, cette voix synthétique unique, personnalisée et aux couleurs sonores du patient est obtenue en analysant et en enregistrant les propriétés acoustiques de la personne atteinte par le handicap « vocal » en combinant celles-ci et en la fusionnant avec la voix enregistrée d’un « donneur ».

Le résultat obtenu permet d’obtenir et d’utiliser une voix synthétique qui contient ainsi le maximum de propriétés sonores de la personne handicapée.

Fini pour ces personnes d’utiliser des voix synthétiques standardisées, toutes les mêmes sans particularités sonores spécifiques. Elle peuvent dès lors utiliser une voix synthétique qui présente toutes les caractéristiques sonores de leur propre voix.

Cette personnalisation permet de conserver ainsi le caractère fondamental de notre personnalité et de notre individualité. De plus il est aussi possible de respecter l’âge et le sexe de l’individu en évitant par exemple qu’un enfant utilise une synthèse vocale avec une voix d’adulte qui ne le représente évidemment absolument pas.

Grâce à VocaliD, il est possible d’éviter d’utiliser une voix robotique impersonnelle comme doit le faire par exemple le célèbre et bien connu astrophysicien Stephen Hawking.

Rien qu’aux Etats Unis, on estime qu’il y a 2,5 millions des personnes confrontées à des troubles de la voix dont la grande majorité d’entre eux utilise des voix synthétiques standardisées pour s’exprimer.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont besoin de récolter une multitude de voix différentes (âge, sexe, tonalité…) en provenance de « donneurs » comme vous et moi.

Le donneur doit juste enregistrer sa voix et plus précisément des phrases courtes prédéfinies ainsi que des combinaison de sons pendant deux à trois heures.

Comme il sera pratiquement impossible aux donneurs de rejoindre un studio d’enregistrement, les chercheurs sont en train d’évaluer la possibilité de créer une application pour iPhone qui génèrera un enregistrement d’une qualité suffisante pour pourvoir servir concrètement. l’enregistrement devrait aussi pouvoir être réalisé via une interface web qui permettrait d’utiliser votre ordinateur à domicile.

Actuellement les chercheurs sont en train de trouver des financements extérieurs obligatoires qui permettront de lancer concrètement VocaliD mais si vous parlez anglais et désirez « donner » votre voix, vous pouvez déjà vous proposer sur le site internet officiel de VocaliD à l’adresse : http://vocalid.org

Ci-dessous les vidéos de présentation du processus VocaliD par les chercheurs.

" width="560" height="315" frameborder="0" scrolling="no" webkitAllowFullScreen mozallowfullscreen allowFullScreen>

VocaliD


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 26 mars 2014 dans la catégorie Technologie & Futur,Technologie et Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire