Un piercing de langue pour contrôler son fauteuil roulant et la domotique (vidéo)

Un piercing de langue pour contrôler son fauteuil roulant et la domotique (vidéo)


La nouvelle est parue dans la revue Science Translationnal medicine ce 27 novembre 2013. Des scientifiques nous font savoir qu’il devrait être possible prochainement de contrôler son fauteuil roulant électrique à partir des mouvements de la langue et ceci grace à un piercing de langue très spécifique.

L’élément central de cette technique baptisée TDS pour « Tongue drive system » est une pastille métallique magnétisée (ressemblant à un piercing) qui est insérée dans la langue.

Ce « piercing » ne peut bien sur rien faire à lui seul mais, associé actuellement à un casque muni de capteurs à hauteur des joues qui permet de détecter les variations de champ magnétique générées par le déplacement de la pastille, il permet d’orienter et mouvoir un fauteuil roulant électrique.

Comment cela fonctionne-t-il ? Et bien il suffit de faire faire à sa langue un certain mouvement prédifini auquel correspond une commande spécifique. Cette commande est interprétée par un smartphone qui est lui-même relié au casque. L’information finale est alors transmise au fauteuil roulant électrique.

Bien sur, comme il n’est pas question de se retrouver en difficulté lorsque l’on bouge sa langue pour d’autres fonctions comme boire ou s’alimenter ca qui veut dire que ce dispositif intègre une fonction de « pause ».

D’après les chercheurs de l’université de technologie de Géorgie, à Atlanta, ce dispositif est très performant car les mouvements de la langue ont la particularité d’être rapides et précis. Le déplacement est donc rendu intuitif et contrairement à l’EEG, cela ne requiert pas d’effort de réflexion ou de concentration particulière.

Cette technique présente également un avantage primordial : la langue est contrôlée par un nerf crânien, qui échappe généralement aux lésions de la moelle épinière et aux nombreuses maladies neuromusculaires.

Actuellement, des tests ont été effectués sur 11 personnes et les résultats obtenus démontrent que l’apprentissage du « Tongue drive system » ou TDS est plus rapide et moins invasif que par exemple le pilotage d’un fauteuil roulant via les techniques de l’eye-tracking, de l’électroencéphalographie EEG ou de la reconnaissance vocale.

L’avantage de cette technique du piercing, c’est qu’elle pourrait sans doute s’appliquer également à d’autres utilisations de périphériques comme par exemple celui d’un ordinateur et même à toute la domotique présente dans la maison .

Actuellement, les chercheurs essaient de remplaçer le casque de détection magnétique par un dispositif directement implanté dans la bouche ce qui rendrait le système encore moins contraignant et plus accessible.

Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez aller lire l’article paru dans le Science Translationnal medicine (langue anglaise) en suivant ce LIEN.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 02 décembre 2013 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Technologie & Futur,Technologie et Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire