Stationnement handicap : 3 Ministres belges écrivent à 589 bourgmestres

Stationnement handicap : 3 Ministres belges écrivent à 589 bourgmestres


En lisant le blog du Secrétaire d’Etat pour les personnes handicapés, Philippe Courard, mon regard a été attiré par un article relatif au stationnement réservé pour les personnes handicapées en Belgique.

Rien qu’au cours de mes 4 premiers déplacements en ce début de semaine, j’ai été confronté au comportement exécrable de 6 conducteurs inciviques qui squattaient une place réservée handicap, sans aucune autorisation, m’empêchant ainsi de garer mon véhicule et d’utiliser mon élévateur hydraulique.

J’ai déjà été confronté de nombreuses fois (comme bien d’autres conducteurs en situation de handicap) au fait de ne pas pouvoir descendre de mon véhicule une fois arrivé à destination et de devoir rebrousser chemin, frustré et en rage, faute de possibilité de stationnement à cause de ces personnages égoïstes et irrespectueux.

Cette situation révoltante est devenue tellement courante en Belgique, (qu’à part quelques opérations ponctuelles des autorités et le refus maintenant presque systématique des gardes privés d’intervenir), sur une dizaine de places réservées vous pourrez détecter facilement 4 à 5 véhicules en infraction.

Cerise sur le gâteau, ceux-ci ne semblent susciter aucune réaction répressive de la part des autorités alors qu’ils squattent en toute impunité des places pourtant combien importantes pour les personnes en situation de handicap.

Manifestement cette situation est bien connue de tous et je fus donc surpris de voir qu’un rappel à l’ordre des Bourgmestres (chefs de la police locale) avait été initié en Belgique par les Ministres en charge de ces matières.

Malheureusement avec toute la sympathie que je peux avoir pour ce type de démarche, j’émets de sérieux doutes quant à la volonté réelle de faire respecter les lois et les règlements relatifs au stationnement handicap par les autorités communales sur le long terme.

50 ans de vie dans ce pays m’ont toujours démontré que si on se limite à l’envoi d’une lettre sans mesures d’applications coercitives que celles-ci rejoignaient vite les tiroirs poussiéreux des affaires classées voir parfois les poubelles locales avant recyclage..

Le discours officiel est connu : « on ne peut pas être partout« , « on manque de personnel« , « on manque de moyens pour faire respecter ces règlements », « nous devons traiter des situations beaucoup plus urgentes prioritairement »… Je pourrais encore vous citer au moins encore une dizaine de « lieux communs » que l’on me sert sur un plateau depuis 1984, date d’obtention de mon permis de conduire.

Un texte versus une réelle volonté sur le long terme ? Devinez qui gagne ?

Cependant, je m’en voulais d’avoir l’air de cracher dans la soupe alors je ne boude pas mon plaisir de vous laisser ci-dessous copie de l’article mentionné tout en sachant que demain je trouverai sans doute mes 7ème, 8ème, 9ème conducteurs inciviques qui me voleront toujours mon autonomie et ma liberté et ce comme depuis ces dernières décennies et bien sur, sans beaucoup de risque d’être inquiété.

Il faut oser le dire, dans la situation actuelle et avec les mentalités égoïstes qui sont en constante augmentation, seule une politique hautement répressive avec des pénalités aux montants significatifs (comme les +:- 1000 euros d’amende perçus systématiquement aux USA pour ce type d’infraction) peut fonctionner de manière significative et efficace!

Allez, chose promise, chose due , voici le texte dont je vous laisse le lien source à la fin de l’article.

STATIONNEMENT RÉSERVÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES : TROIS MINISTRES ÉCRIVENT AUX 589 BOURGMESTRES DU PAYS

05/09/13 – L’utilisation abusive des emplacements de parking réservés aux personnes en situation de handicap reste une pratique trop courante dans notre pays. Cela porte atteinte aux droits fondamentaux des personnes handicapées, dont celui de se mouvoir librement et de participer de manière entière et autonome à la vie de la cité.

Les autorités locales (police et services locaux) ont un rôle central et primordial à jouer pour lutter contre ce phénomène illégal et incivique. C’est pourquoi la vice-Première Ministre, Ministre de l’Intérieur et de l’Egalité des chances, Joëlle Milquet, le Secrétaire d’Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, et le Secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées, Philippe Courard, viennent d’adresser, ensemble, un courrier aux 589 bourgmestres du pays.

Ce courrier :

– rappelle les règles en vigueur concernant la délivrance des cartes de stationnement pour personnes handicapées (qui y a droit, à quelles conditions, usage permis de la carte, durée de validité de la carte, obligation de renvoi de la carte en cas de décès…) ;

– rappelle les sanctions prévues en cas d’utilisation abusive d’un emplacement réservé aux personnes handicapées (infraction du 2ème degré, sanctionnée par une perception immédiate de 110€ ou par une amende de 120 à 1.500€) ;

– enjoint les autorités communales à appliquer de manière renforcée la réglementation en vigueur et à pratiquer une « tolérance zéro » en cas d’infraction de ce type ;

– et encourage les communes à également se servir du dispositif des sanctions administratives, une fois celui-ci en vigueur (1er janvier 2014).

Environ 330.000 cartes de stationnement pour personnes handicapées sont en circulation dans notre pays. D’après les statistiques de la police fédérale, 39.678 utilisations abusives de places pour personnes handicapées ont été constatées en 2011 et 41.501 en 2012.

Pour Joëlle MILQUET : « Une ‘tolérance zéro‘ doit être appliquée pour cette infraction qui discrimine les personnes handicapées dans leur quotidien. J’aimerais attirer l’attention sur le projet de loi sur les sanctions administratives qui devrait prochainement permettre aux communes de sanctionner plus efficacement cette infraction. En tant qu’acteur local, le rôle de la commune est dès lors primordial pour garantir ce droit fondamental. Je suis certaine que nous pouvons compter sur la précieuse collaboration de l’ensemble des Collèges de bourgmestre et échevins. »

Philippe COURARD ajoute : « Pour beaucoup de personnes en situation de handicap, se déplacer en voiture est une nécessité, pas un choix. Chacun d’entre nous a la responsabilité de veiller à ce qu’elles puissent bel et bien bénéficier des emplacements qui leur sont réservés. Et ceux qui ne respectent pas ce droit fondamental doivent être sanctionnés sévèrement. La Direction Générale des Personnes Handicapées a tout mis en place pour que la fraude aux cartes de stationnement diminue, en lançant il y a un an et demi un nouveau modèle de carte, plus sécurisé. Mais ces efforts n’auront de sens que si les contrôles locaux sont intensifiés, partout dans le pays. »

Melchior WATHELET conclut : « L’abus d’espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées est une infraction du deuxième degré, ce qui dénote de l’importance que nous attachons au respect de cette règle. Je demande donc aux communes d’agir de façon appropriée. »

Source : Blog de Philippe Courard, Secrétaire d’Etat à la personne handicapée : http://philippe-courard.be/?p=1541


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 25 septembre 2013 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Institutionnel & Droit

Partager cet article

Laissez un commentaire