Shopping Center de Nivelles : le raté de l'accessibilité handicap.

Shopping Center de Nivelles : le raté de l’accessibilité handicap.

Le 30 mars était inauguré par le groupe Wereldhave les nouvelles installations et l’agrandissement du Shopping Center de Nivelles(Belgique). Au delà de l’aspect économique lié à la présence des magasins répartis sur près de 12.000 M2, tout y est prévu pour garantir l’accès des personnes handicapées physiques, parkings réservés, toilettes adaptées etc., sauf que l’accessibilité handicap est comme une chaine : sa solidité et sa résistance n’est fonction que de son maillon le plus faible. Il suffit donc d’une panne survenant à l’unique ascenseur pouvant être emprunté par les personnes en fauteuil roulant pour en interdire l’accès encore plus en cas de forte influence.

Nous en avons fait les frais et la mauvaise expérience ce samedi 12 mai 2012 ou nous avons du rebrousser chemin et perdre 1H20 de notre temps tout en étant frustré de ne pouvoir faire nos emplettes comme toute autre personne valide peut se le permettre.. Focus sur l’exemple type d’une ineptie architecturale

Petit retour en arrière, samedi 12 mai 2012, c’est la veille de la fête des mères en Belgique et Gabrielle et moi-même nous décaissons à acheter nos cadeaux en nous doutant bien que l’affluence des acheteurs serait très importante. Nous décidons donc de nous rendre avec notre Van avec élévateur au Shopping Center de Nivelles situé au 16 Chaussée de Mons pour y faire nos emplettes de circonstance.

Une fois arrivé sur place, nous constatons que de nombreux véhicules arpentent les parkings à la recherche d’une place libre, denrée aussi rare que précieuse. Nous faisons trois à quatre fois le tour du parking supérieur situé à l’air libre, longeons les diverses places handicap qui sont toutes occupées. Impossibilité de s’arrêter (situation commune à tous les conducteurs présents).

Qu’à cela ne tienne, le Shopping Center de Nivelles dispose aussi d’un très vaste parking souterrain avec une hauteur sous plafond de 2m20 ce qui permet d’y accéder avec notre camionnette (cette caractéristique est vraiment rare et appréciable car souvent les Vans avec élévateurs sont interdits de parking souterrain par faute d’une hauteur disponible suffisante).

Nous nous engouffrons donc avec une multitude d’autres véhicules dans ce parking souterrain et magnifique surprise, une quantité de places bleues réservées aux véhicules pour personnes handicapées ont été prévues et chose encore plus rares, sont libres d’occupation.

Nous stationnons donc notre Multivan tout près du point d’accès vers le shopping center, je sors du véhicule après avoir fait fonctionné toute la logistique liée à notre élévateur, fermons les portières et nous dirigeons vers l’ascenseur qui doit nous emmener au niveau des commerces.

Et c’est la que nous tombons sur la pire ineptie architecturale qui en vient à nous pourrir la vie. Nous constatons la présence d’une feuille A4 collée sur la porte de l’ascenseur qui mentionne que celui-ci est HORS SERVICE. Pas moyen de rejoindre le niveau supérieur. Les valides peuvent quant à eux utiliser la remontée mécanique, les escalators prévus à leur intention… Nous pas !

Qu’à cela ne tienne, je demande à Gabrielle de monter à l’étage et de se renseigner auprès du personnel du centre sur l’endroit ou nous pourrons trouver un autre ascenseur. Vu la taille du complexe, le nombre de clients qui se rendent dans cette galerie commerçante moderne et récente, il ne fait aucune doute pour nous qu’il doit y avoir au minimum deux ou trois ascenseurs différents disposés dans différents lieux d’accès au sein même du parking souterrain.

Je vois Gabrielle revenir vers moi l’air plus que contrariée. Renseignements pris auprès du personnel présent, il n’existe bel et bien qu’un et un seul ascenseur disponible et ce pour l’ensemble de ce gigantesque complexe, ascenseur qui est déjà en panne. Résultat : impossibilité d’obtenir une place en surface, impossibilité d’utiliser l’ascenseur en parking souterrain. La messe est dire, le centre nous est complètement inaccessible. Je suis à peine à quelques mètres des commerces et me voici interdit d’entrée alors que toutes les personnes valides me passent sous le nez en empruntant les escalators.

Le plus déplaisant encore est que l’on nous déclare que cet ascenseur est tombé en panne le matin même, il est plus de 15 heures, ceci semble même vouloir dire que ce Shopping Center ne dispose pas d’un contrat de dépannage de haut niveau car, en cette matière, c’est en général le client qui décide en fonction du prix à payer pour ce type de contrat de la rapidité d’intervention contractuelle. Certains ascensoristes vous garantiront par exemple un dépannage dans l’heure voire les deux heures pour autant que le contrat le spécifie (et que la prime assortie soit consentie).

Mais, le problème est encore plus conséquent qu’il n’y parait, en effet désormais ( et nous le déconseillons aussi vivement aux personnes en fauteuil roulant ) nous n’oserons plus jamais aller stationner dans le parking souterrain ou pourtant de nombreuses places handicap sont disponibles car même si l’ascenseur fonctionne pour atteindre la niveau supérieur, il n’en reste pas moins que si celui-ci connait une défaillance, il devient impossible de rejoindre au retour son véhicule, ni plus ni moins.

Le parking inférieur devient donc totalement inapproprié aux PMR, reste à espérer avec peu de chances quand même de trouver une place réservée en surface. Faute de cela il vous faudra tout comme nous perdre encore du temps à tourner dans l’espoir de trouver une place en aérien, un espoir qui ne s’est jamais vérifié pour nous et nous avons du , en finale, rebrousser chemin et refaire les 30 kilomètres que nous avions fait en sens inverse peu de temps avant et perdre au total 1H20 de notre temps, être frustrés surtout du fait de s’être vu refusé un droit égal d’accès aux commerces par rapports aux consommateurs valides. Inacceptable pour un tout nouveau complexe de ce type.

Enfin sachez que nous avons refusés ( et pour cause) deux solutions alternatives proposées

1 - Me porter avec le fauteuil : c’est d’une naïveté sans égal lorsque l’on sait le poids d’un fauteuil roulant électrique avec l’utilisateur dessus ‘entre 170 et 250 kilos ). De plus le cout d’un tel équipement ( entre 10.000 et 15.00 euros ) est tellement important que ce type de solution (même si elle était possible) amènerait une casse inévitable avec une immobilisation et des dégâts financiers : solution donc à proscrire sans concession.

2 – Emprunter la rampe permettant l’entrée et la sortie des véhicules : la distance à parcourir est tellement importante que ce n’est pas la peine d’y songer mais c’est surtout le risque d’accident presque inévitable qui est l’élément principal, l’automobiliste étant surpris de trouver un piéton juste sur une rampe interdite à ceux-ci et de plus un utilisateur en fauteuil roulant assis à mi-auteur du champ de vison augmente encore plus drastiquement le risque d’accident.

Non, vraiment nous sommes typiquement en face d’un manque de réflexion, une ineptie architecturale et une faute de conception qui fait que toute l’accessibilité prévue au niveau des commerces n’a plus aucune valeur réelle vu le fait que la personne en fauteuil roulant peur se faire rejeter du Shopping Center de Nivelles aussi bêtement et facilement.

Si encore les architectes et concepteurs du complexe avaient pu s’inspirer par exemple du complexe Euralille ou même si une panne d’ascenseur survenait, il est encore possible de rejoindre les parkings inférieurs en utilisant une longue bande transporteuse pour piétons tel que l’on en trouve dans les aéroports ou dans certains magasins comme Makro ou Metro, mais non, il a fallu installer ici des escalators avec marches.

Cet article a pour but de bien faire comprendre qu’il ne s’agit pas que d’un problème lié à une petite panne temporaire, non, il s’agit d’une erreur de conception mettant à mal tous les efforts d’accessibilité consentis. Rapellez-vous la maxime : la résistance maximale d’une chaine ne vaut que par son maillon le plus faible.

Ah oui, sur la bonne dizaine de minutes ou j’ai fait le pied de grue devant la porte bloquée de l’ascenseur sont arrivés près de moi une personne âgée en fauteuil roulant manuel et une maman avec un bébé dans un trolley… Tous ont été exclu du Centre comme moi…

Il ne s’agit pas pour les concepteurs d’être ici désolé pour une situation qu’ils peuvent croire de façon erronée être temporaire ou purement accidentelle mais bien de savoir quelles sont les actions concrètes et les modifications à mettre en place pour qu’une telle expérience frustrante et discriminante pour les PMR ne puisse plus se reproduire à l’avenir.

Je ne fais pas partie d’un grand bureau d’architectes ou de concepteurs mais à défaut d’un ascenseur complémentaire il me semble alors nécessaire de mettre un garde en surface qui serait responsable de laisser stationner les véhicules handicap juste sur la grande esplanade normalement non accessible aux véhicules devant les entrées principales du complexe juste le temps de pouvoir accepter les personnes handicapées confrontées au problème. L’entrée et la sortie des véhicules devrait être gérée par une personne présente constamment pendant la période de dépannage sur ce lieu afin d’éviter les conducteurs valides inciviques de s’engouffrer dans cette « brèche ». Et par pitié, si cette disposition était prise, installez un panneau mentionnant cette procédure de secours dans le parking souterrain pour éviter de faire perdre le temps des clients moins valides à la recherche d’une hypothétique solution.

Voila une mesure simple qui pourrait sauver la mise de tous et ne pas interdire l’accès au Shopping center à cause d’une bête et stupide panne d’ascenseur.

Quant à nous c’est plus qu’ énervé par le fait de cette situation générée par cetteineptie architecturale mais aussi surtout frustré de s’être vu interdire l’accès au Shopping Center de Nivelles alors que tous les clients valides nous passaient sous le nez afin de rejoindre les commerces supérieurs et vivre un moment de détente, de plaisir en faisant leurs emplettes pour fêter dignement les mamans. Pendant ce temps nous revenions les mains vides, énervés et frustrés de nous voir ainsi encore une fois discriminé à cause du handicap. Comme le dit cette vidéo publicitaire : Pourquoi attendre, le shopping Center n’attend que vous, j’ajouterais simplement, du moins s’il est possible d’y accéder.

En fonction de cette expérience peu plaisante nous aimerions lancer un message à la personne en charge de la gestion « accessibilité handicap » du Shopping Center de Nivelles, quelle disposition pourrez-vous prendre pour pallier à ce type de problème ? Personnellement, nous sommes ouvert à toutes suggestions ou demandes de renseignements que vous pourriez nous adresser et restons à votre disposition pour en discuter et trouver une solution concrète . La balle est dans votre camp et je vous transmet immédiatement le lien de cet article. En vous remerciant à l’avance….


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3302 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 15 mai 2012 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire