Québec : punir les enfants turbulents en les faisant côtoyer les enfants autistes

Québec : punir les enfants turbulents en les faisant côtoyer les enfants autistes


Manifestement il y en a qui n’ont rien compris au modèle d’inclusion dans l’enseignement. Tel est le cas de L’école primaire Duvernay de Drummondville.

C’est Yanick Poisson qui, dans La Tribune, nous fait part de cette initiative peu glorieuse : l’école primaire Duvernay de Drummondville a manifestement trouvé une manière très peu en accord avec la notion d’inclusion en calmant les ardeurs de ses élèves les plus turbulents en les envoyant passer l’heure du dîner avec d’autres élèves atteints de troubles envahissants du développement (TED), une initiative qui déplaît évidement à certains parents ainsi qu’à Autisme Centre-du-Québec.

L’association craint évidemment que cette « initiative » ne soit un déclencheur malsain qui permet aux enfants d’associer les élèves TED à leurs malheurs et de renforcer ainsi leurs réflexes discriminatoires.

Autisme Centre-du-Québec n’écarte pas la possibilité de porter plainte. Il a d’ailleurs publié un message sur les médias sociaux invitant les parents insatisfaits relativement à cette situation à se manifester.

La directrice adjointe explique quant à elle que cette mesure est utilisée «au compte-gouttes» et que les élèves envoyés dans les classes fermées sont choisis pour des raisons particulières.

Bref, manque de tact, manque de psychologie, incapacité à gérer le modèle d’inclusion.. a vous de choisir

LIEN VERS L’ARTICLE INTEGRAL LA TRIBUNE


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 18 juin 2014 dans la catégorie Enseignement & Travail,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire