Politique : seulement 20% des candidats têtes de liste acceptent de s'engager au niveau du handicap

Politique : seulement 20% des candidats têtes de liste acceptent de s’engager au niveau du handicap


La perception du monde politique par les personnes handicapées n’est généralement pas très positive, c’est le moins que l’on puisse dire. « Beaucoup de paroles et peu de promesses tenues », voila le discours majoritairement tenu au sein même du mode du handicap.

Manifestement ce sentiment lié à une connotation négative semble se baser sur une réalité concrète et aujourd’hui c’est l’APF qui, cette fois, nous permet de faire ce rapprochement.

Manifestement si la majorité des hommes et des femmes politiques aiment poser en photographie dans certains journaux à coté de personnes handicapées pour faire valoir publiquement leur fibre sociale et leur souci du plus faible, s’ils aiment également tester l’inaccessibilité de nos villes assis dans un fauteuil roulant (voir notre article à ce sujet) avec, derrière eux, les caméras des télévisions locales ou nationales, ils ne semblent toutefois pas nécessairement prêts à s’engager sérieusement et concrètement aux cotés des personnes moins-valides afin d’améliorer leurs conditions d’existence.

Comment sortir des simples déclarations d’intentions et des promesses qui ne valent que ce qu’elles valent en période électorale ? Et bien très simplement en leur demandant de signer une liste d’engagements en matière de politique handicap !

Evidemment signer est bien autre chose que de simplement faire de beaux discours car votre signature vous engage réellement et personnellement et peut aussi devenir très gênante, politiquement parlant, si vous décidez de ne pas tenir vos promesses ou engagements.

Et la, si la preuve n’était pas faite que beaucoup d’hommes ou de femmes politique ne se soucie que très peu (ou pas du tout) du monde du handicap, voila qui est fait grâce aux représentants départementaux de l’Association des Paralysés de France qui ont interpellé les têtes de listes sur une vraie politique du handicap.

Ils ont demandé également aux candidats d’accepter de signer une liste d’engagements en matière de politique au handicap. Le résultat est vraiment décevant pour ne pas dire inquiétant : a peine 20 % des candidats ont accepté de la signer !

L’action, dont nous parlons ici, concerne les mairies des principales villes d’Ariège, celles de plus de 1.000 habitants.

L’objectif de la demande était de connaître les orientations des candidats tête de listes et leurs projets pour une politique de proximité de handicap.

Aujourd’hui, sur les 53 candidats approchés, dix ont accepté de signer une liste d’engagements à tenir en cas d’élection. Quasiment tous sont étiquetés à gauche, 80 % des candidats interpellés n’ont même pas daigné répondre.

La liste d’engagements comporte dix points, comme notamment l’emploi, la solidarité, l’éducation et la citoyenneté. Mais c’est le thème de l’accessibilité en ville qui est au cœur du débat actuel.

Ce désintéressement d’une majorité de la classe politique pour la problématique du handicap s’étale ici sans concession.

Ce problème n’est évidemment pas que lié qu’à l’Ariège mais, ce désintérêt, se manifeste généralement partout en Europe.

Comme le constate Sandrine Pierson, directrice de l’APF Ariège le manque de moyens mis fréquemment en évidence par les responsables dans le domaine du handicap est un faux problème. Tout dépend des choix politiques. Certaines communes préfèrent adapter leurs trottoirs à la fibre optique qu’aux fauteuils roulants. C’est aberrant.

Si ce constat peu glorieux a été largement diffusé dans diverses presses locales, je vous conseille toutefois pour toute lecture complémentaire de lire l’article de la Depêche.fr.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 18 mars 2014 dans la catégorie Institutionnel & Droit,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire