Nino : l'humanoïde qui communique en langue des signes

Nino : l’humanoïde qui communique en langue des signes


Il mesure 1 mètre 45, pèse 68 kilos, son électro encéphalogramme reste désespérément plat mais il s’exprime en langue des signes. Dites bonjour à Nino, l’humanoïde aux 112 capteurs et 52 degrés de liberté.

Nino a également la particularité d’avoir une vingtaine de papas, tous chercheurs et étudiants de l’Université de Taïwan qui ont mis trois ans à le mettre au point et ce n’est pas une mince affaire.

En effet, concevoir un robot humanoïde capable de s’exprimer en langue des signes c’est se heurter à deux grandes problématiques : Disposer de mains et de doigts suffisamment habiles et développés que pour pouvoir reproduire les différents signes mais aussi de pouvoir y associer des expressions du visage.

Pour résoudre le premier problème il a fallu développer deux mains robotiques à 5 doigts alors que très fréquemment beaucoup de robots ne disposent que de deux à trois doigts. La gestion de 5 doigts est très complexe surtout qu’il faut l’associer aux mouvements coordonnés de la main et des deux bras.

Le deuxième problème a nécessité de mettre au point un « visage » intégrant des LED pour exprimer visuellement des émotions d’une manière simplifiée mais significative (comme par exemple générer un clin d’oeil, un sourire…)

Ces deux techniques combinées permet pour l’instant à Nino de générer certains mots en langue des signes. Il peut par exemple actuellement se présenter à un individu.

Cependant Nino en est encore loin de pouvoir suivre et répondre à une conversation complète par le fait qu’il n’est pas encore équipé d’un logiciel de traitement d’images lui permettant de comprendre et interpréter la langue des signes de son interlocuteur.

C’est cette prochaine étape qui fait actuellement l’objet de toutes les attentions de la part de l’équipe de Nino. Celle-ci devraient permettre prochainement à notre humanoïde de suivre une conversation entièrement en langue des signes.

Nino pourrait donc devenir dans peu de temps le robot qui donnera naissance à une génération d’humanoïdes capables de communiquer en langue des signes et qui serait sans doute d’une aide appréciable dans bon nombre d’endroits publics comme les administrations, les musées etc…

Surtout, faut-il le préciser que Nino n’est pas destiné à faire du sur-place mais il est également capable de se déplacer, de changer de direction et monter ou descendre des marches.

Bientôt un guide en langue des signes humanoïde dans chaque établissement important ? Peut-être , seul l’avenir confirmera ou infirmera cette tendance.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 12 novembre 2013 dans la catégorie Technologie & Futur,Technologie et Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire