Michael Bloomberg, maire de New-York ne désire pas de taxis adaptés pour handicapés

Michael Bloomberg, maire de New-York ne désire pas de taxis adaptés pour handicapés


Michael Bloomberg New YorkMichael Bloomberg, maire de New-York a choqué les personnes handicapées et surtout les utilisateurs de fauteuil roulant en déclarant qu’il ne voyait pas l’intérêt d’une flotte de taxis jaunes adaptés et en argumentant ses propos par des motifs hautement spéculatifs. La communauté des PMR New-yorkais est en colère et réagit en lançant un grand sondage qui devrait contrer les propos du « Mayor » de Big Apple.

Michael Bloomberg déclare qu’il ne voit nullement l’opportunité de mettre en service des taxis accessibles (les fameux Yellow Cabs). Pour lui, ces taxis seraient même inopportuns pour les usagers en fauteuil roulant car il constitueraient un danger par le fait même que les personnes handicapées pourraient se faire renverser en voulant héler, appeler un taxi sur le bord d’un trottoir et qu’ils seraient aussi installés trop loin du poste de conduite que pour communiquer facilement et efficacement avec le chauffeur et demander de l’aide si cela s’avérait nécessaire.

Pour rappel, New-York est une des rares villes aux USA qui détonne par le manque d’accessibilité de ses taxis aux personnes à mobilité réduite, seulement 231 des 13.000 taxis de la ville sont accessibles aux fauteuils roulants. On se rappelle que depuis peu la ville avait écarté du marché, (visant au renouvellement complet de la gamme de taxis New yorkais), la société Karzan qui offrait une accessibilité totale sur tous ses taxis ( lire notre article ici ) au profit de la firme Nissan qui ne prévoit rien en cette matière ( Lire notre article à ce sujet ).

Les déclarations de Bloomberg ont été jugée comme terriblement offensantes par les personnes handicapées de New-York qui ne comprennent d’ailleurs pas la raison de cette sortie médiatique. Ces faux justificatifs ont-ils pour objet de justifier le « mauvais choix » des autorités en matière d’accessibilité et de contrer les actions juridiques qui pourraient être intentées contre elles ou alors y-a-t-il une stratégie qui vise à favoriser des intérêts financiers qui avantageraient le maire d’une quelconque façon?

Les médias se sont emparés de la polémique et le New York Daily News a mis en ligne un grand sondage à destination de la population de New-York visant à savoir si celle-ci trouve des taxis adaptés aux fauteuils roulants souhaitables ou non.

Beaucoup de monde suspecte le Maire ( et ce n’est pas la première fois ) de favoriser des intérêts financiers qui sont très proches des siens et ceci au détriment du service à la population.

Le Maire de New-York a peut-être ouvert une porte qui risque de le mettre en mauvaise posture car si le sondage se révèle être un plaidoyer en faveur de l’accessibilité des taxis jaunes, Michael Bloomberg devra alors s’expliquer plus clairement devant la presse, une presse indépendante qui risque bien de vouloir comprendre les dessous et les motivations des déclarations du « mayor » et de ne pas lui faire de cadeaux.

« Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci ci-dessous afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public ) »

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 26 octobre 2011 dans la catégorie Accès à l'autonomie

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire