Mai 2009 marque une révolution complète pour l’assistance des handicapés volant sur des compagnies américaines : Un exemple unique à suivre dans le domaine des transports

( Cet article vous a intéressé ? Merci de voter ci-dessus afin d’en assurer la publication sur Blogonet )Passager handicapé et avion USA

Drapeau USA C’est un véritable casse-tête pour les compagnies aériennes américaines mais, depuis le 13 mai 2009, celles-ci doivent impérativement élargir de façon drastique l’aide et l’assistance fournies aux personnes handicapées. Un exemple unique dont on se met à rêver en Europe. Le nouveau règlement mis en place par le Département des Transports US est applicable pour tous les vols reliant les USA jusqu’à la destination finale y compris pour toutes les escales comprises. Concretement cela veut dire que si vous empruntez une ligne US et que vous changez d’avion lors d’une escale pour rejoindre votre destination finale avec une autre compagnie même Européenne ( à la condition que ce vol soit opéré en partage de code avec la compagnie américaine ), la compagnie US reste responsable devant l’autorité américaine de la liaison effectuée par son partenaire. Une véritable révolution ! Détaillons plus précisément les nouvelles dispositions…

Modifications majeures des règles applicables aux personnes handicapées :

  • Interdiction formelle de refuser à l’embarquement des malades non contagieux par simple contact ou d’exiger un certificat médical (sauf exceptions très rares)
  • Abolition des quotas maximum de passagers handicapés à embarquer en cabine.
  • Obligation de proposer au passager handicapé un nouveau voyage ou de rembourser sans pénalités en cas de refus de transport.
  • Prise en charge par la compagnie aérienne d’un éventuel assistant chargé de la sécurité du voyageur handicapé.
  • Réduction de l’obligation de prévenir d’un besoin spécial sauf pour quelques catégories limitées de personnes très lourdement handicapées.
  • Fourniture sans supplément tarifaire de repas adaptés et prise en charge gratuite en cabine.
  • Obligation d’installer à bord un coffre de transport pour un fauteuil roulant manuel utilisé sur la base « premier arrivé premier servi ».
  • Une chaise de transfert est obligatoire dans les avions de plus de 60 places ou sur demande d’un passager.
  • La moitié des accoudoirs côté couloir doivent être relevables dans les avions.
  • D’autres mesures annexes sont encore prévues…

Privilégiez votre voyage sur des compagnies US.

Ces nouvelles dispositions dépassent drastiquement celles prises par l’Union Européenne en juillet 2008. Ces dernières apparaissent maintenant bien frileuses. Notre conseil pour les passagers handicapés est donc de privilégier les réservations sur une compagnie US.

Une gifle aux élucubrations de Ryanair :

Rappelons ici qu’il y a à peine une semaine d’ici que la compagnie « low-cost » Irlandaise Ryanair essayait d’introduire une taxe pénalisant l’obésité des passagers, (taxe abandonné pour des raisons d’organisation) arguant que ce principe était en application dans certaines compagnies américaines. Leur honnêteté intellectuelle avait simplement « oublié » de mentionner ces autres obligations applicables aux compagnies US. Dommage …

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 19 mai 2009 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Institutionnel & Droit

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire