L'imprimante 3D crée le plâtre ultime contre les fractures du bras

L’imprimante 3D crée le plâtre ultime contre les fractures du bras


Je vous parlais voici peu des capacités extraordinaires des imprimantes 3D et par exemple de l’impression du fameux clavier guide-doigts pour personnes handicapées.

Cette fois c’est le domaine médical qui est concerné car cette technologie d’impression en trois dimensions grâce au « plâtre » ultime contre les fractures du bras signé sous le vocable de « Cortex » .

Cette idée et le concept final nous proviennent du designer Jake Evill. Ce plâtre révolutionnaire permet de garantir une excellente reconstruction osseuse mais est aussi très léger, super ventilé, permet de prendre des douches, est très hygiénique et est… recyclable.

L’exosquelette ou plutôt le « plâtre » CORTEX est produit en trois étapes :

1 – Une radio (rayon X) est réalisée afin de connaitre la position exacte de la fracture.

2 – Le bras est « scanné » en trois dimensions

3 – Les données obtenues sont introduites dans un programme informatique spécifique et une imprimante 3D génère ce « plâtre » technologique qui s’adapte parfaitement au bras et au point de fracture.

Le modèle obtenu est pourvu d’une légère articulation permettant de glisser aisément le bras fracturé dans le moule du « cortex » avant d’être ensuite « ressoudé » par technique spéciale

Le patient peut porter ses vêtements habituels par le simple fait que cet exosquelette ne fait pas plus de 3 millimètres d’épaisseur et de plus il n’est nullement dérangeant car il pèse moins de 500 grammes.

Plus de problème pour se gratter en cas de petit chatouillement, l’hygiène est assurée grâce à la résistance à l’eau du matériaux qui lui permet d’être compatible avec le fait de prendre une douche.

Sa structure en nid d’abeille diminue le risque de devoir faire face à des irritations vu l’excellente ventilation de la peau.

Enfin comme toute innovation majeure, le Cortex attends de pouvoir être adopté par le domaine médical et la traumatologie.

Nos plâtres actuels risquent bien de paraitre très vite comme des supports d’un autre âge, lourds, sales, ne permettant aucune hygiène de la peau et imposant de déchirer la manche de l’un ou l’autre vêtement pour pouvoir être portés.

Je vous propose de découvrir les très nombreuses photos et les explications détaillées sur le site officiel de l’exosquelette Cortex


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 20 septembre 2013 dans la catégorie Santé & Médecine,Santé et Médecine,Technologie & Futur,Technologie et Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire