L'application Kindle d'Amazon déçoit le monde du handicap.

L’application Kindle d’Amazon déçoit le monde du handicap.


Amazon a mis à jour, en ce début mai, son application de lecture Kindle pour en améliorer l’accessibilité. Cette décision positive n’est peut-être pas si anodine que cela.

Lorsque que l’on suit les actualités US, il apparaît que les lois américaines applicables au manque d’accessibilité numérique commencent à devenir très répressives. L’Americans with Disabilities Act (ADA) oblige désormais les sociétés privées ou publiques à se conformer à un cahier des charges en matière d’accessibilité.

Les modifications ainsi apportées par Amazon s’inscrivent dans ce contexte particulier et il est évident que la société américaine cherche manifestement à éviter une mise à l’amende.

Pourtant, si les modifications apportées à l’app Kindle suffisent pour se conformer à la législation, les améliorations apportées par Amazon sont loin de convaincre le monde du handicap.

La National Federation of the Blind (NFB) ainsi que George Kerscher, secrétaire général du consortium DAISY, ont salué le geste d’Amazon mais attendent de nouveaux efforts, notamment en matière d’usages pédagogiques.

Amy Mason, membre de l’Access Technology Team et de la NFB recommande des possibilités de réglages de police dans le texte et les menus, ces derniers étant généralement dépourvus, chez Amazon, de toute adaptation à destination des publics empêchés d’ou… déception.

Actuellement, la meilleure façon d’obtenir le maximum d’accessibilité de l’app Kindle est de la « coupler  » avec VoiceOver, qui équipe depuis un moment les appareils d’Apple

La NFB et les autres organisations poursuivront donc la pression sur Amazon, particulièrement par rapport à un usage pédagogique du livre numérique.

Il y a quelques mois, le choix premier du Kindle pour équiper les élèves aux USA avait choqué, étant donné son faible niveau d’accessibilité.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 24 mai 2013 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Technologie & Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire