La volonté d’Endemol de créer une télé réalité mettant en scène des handicapés mentaux et une piscine très mal perçu.


TVrealite_suisse.jpegA la demande du directeur de la TV Suisse Alémanique Schweizer Fernsehen, la société de production néerlandaise Endemol, qui a inventé «Big Brother» en 1999, a créé un concept de télé-réalité très décrié car il met en scène des handicapés mentaux.

Une première série, qualifiée de divertissante sera diffusée cet été et mettra en scène ces handicapés mentaux dans une piscine.

Pour le responsable du développement des programmes Urs Fitze, « il s’agit de mettre en perspective d’autres types d’existence et de rencontrer des personnes avec un handicap les yeux dans les yeux».

Dès le 5 juillet, les lundis soir à 21h, on devrait suivre les aventures de huit à dix protagonistes qui s’occupent d’une piscine publique pendant les mois d’été. La moitié des acteurs seront des handicapés mentaux. Ils seront confrontés au quotidien avec les tâches de gérant de piscine: encaisser, sustenter les baigneurs, organiser des animations, etc.

Pour les responsables du projet, l’émission devrait se situer à mi-chemin entre la télé-réalité et le documentaire.

Pro Infirmis, l’association Suisse très connue et active dans le domaine de la défense des personnes handicapées veut avoir la certitude qu’un tel concept sera positif pour l’image de la personne handicapée et son intégration dans la société. dans ce but, elle va affiner le projet avec Endemol.

Mais il se pourrait que l’on n’en reste pas la, en effet, le patron de la télévision alémanique entend en outre intégrer les handicapés dans une seconde série cet automne. Il existe une émission intitulée «SF bi de Lüt» («La TV parmi nous»), diffusée le vendredi soir vers 20 heures, où une communauté hébergeant des handicapés mentaux tiendra la vedette. La diffusion est prévue au plus tôt pour novembre.

La TSR, chaine d’importance en Suisse ne semble pas du tout convaincue par ce concept, c’est ainsi que Béatrice Barton, productrice et déléguée à la direction des programmes de la TSR et spécialiste romande de la télé-réalité a déclaré  » je ne vois pas comment un tel format pourrait être conforme à la charte éthique sur la télé-réalité de la TSR  » et  » Nous veillons toujours avec le plus grand soin que les participants à nos émissions de télé-réalité soient conscients de ce qu’ils font. Ils doivent même signer des décharges qui sont très claires. Comment des handicapés mentaux pourraient-ils le faire? Je suppose leurs tuteurs légaux devront signer à leur place. Non, vraiment, je n’aurais jamais acheté un tel concept à Endemol ».

Lorsque l’on sait que toute télé-réalité comporte une grande part de légèreté et de voyeurisme on peut vite se demander quel type de public regardera le programme.

S’agit-il d’une population qui s’intéresse au handicap ou alors une population voyeuriste qui aime de délecter de comportements qualifiés de « divertissants » ? On peut craindre que ce soit cette deuxième catégorie de personnes qui soient présent à l’appel.

( Sur base d’informations publiées également sur : http://www.lematin.ch )

Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci en haut du texte afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public )

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 15 mars 2010 dans la catégorie Médias & Evénements

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire