LA JUSTICE DEBOUTE LES PHARMACIENS ET AUTORISE UN HYPERMARCHE LECLERC BRETON A VENDRE DES FAUTEUILS ROULANTS.

Dessin d'un fauteuil roulant avec logo Leclerc et CaducéeDrapeau France Un hypermarché Leclerc a gagné contre les pharmaciens du Finistère le droit d’étendre sa parapharmacie pour y vendre du matériel médical conventionné comme par exemple des fauteuils roulants…

Avis du conseil d’Etat :

Le Conseil d’Etat vient de rejeter la requête déposée par la chambre syndicale des pharmaciens du Finistère, qui contestait l’avis favorable donné par la Commission nationale d’équipement commercial (CNEC) quant à l’extension de la parapharmacie de l’hypermarché permettant de vendre du matériel médical remboursable hors monopole.

Avis des pharmaciens :

Pour monsieur Le Bian de la chambre syndicale des pharmaciens c’est une porte ouverte à la banalisation de la vente des biens de santé dans une version purement commerciale.

Avis de l’hypermarché :

Le directeur du centre Leclerc de Pont l’Abbé, monsieur Bellec, fait valoir que l’hypermarché est sur une zone de chalandise où il n’y a pas de distributeurs de matériel médical.
L’hypermarché a obtenu notamment de la Caisse régionale d’assurance maladie (CRAM) un « conventionnement » pour la vente de véhicules pour handicapés physiques (fauteuils roulants, manuels ou électriques), et pourra « pratiquer le tiers payant ».

Une règle particulière prête à se généraliser ?

La vente de dispositifs d’aide à la vie n’est pas entière réglementé et c’est le principe de liberté d’installation » qui prévaut actuellement dans ce domaine.  Dont acte…

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3272 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 16 mars 2009 dans la catégorie Aides & Matériel,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire