Journée Internationale du handicap : Le point en Chine, Suisse, Grand Duché de Luxembourg, Belgique, France et reste du monde.

Journee_Handicap.jpegCe jeudi 3 décembre 2009 a été décrété journée Internationale des personnes handicapées. Le bon moment pour les autorités de sortir des communiquées normalement rassurants et rempli aussi de promesses. Faisons le tour des déclarations officielles ( et moins officielles ) de divers Pays

LA CHINE

La Chine compte 83 millions de personnes handicapées et sort d’une situation que l’on peut définir comme catastrophique. En train de s’ouvrir sur l’international, la Chine veut démontrer qu’elle est capable de se hisser socialement au niveau des grandes nations.
Cette journée a surtout été utilisée pour organiser des activités pour sensibiliser la population à la situation des personnes handicapées.

Sur un plan concret

Le premier parc de réadaptation professionnel pour handicapés s’est ouvert à Wenchuan, dans la province du Sichuan, qui a été secouée par un séisme extrêmement meurtrier en 2008. Ce lieu propose des soins médicaux gratuits aux personnes handicapées, et notamment à celles qui le sont devenues à cause du séisme.

De plus, des collectes pour améliorer les conditions de vie des handicapés ont été organisées dans tout le pays.

La situation du Pays : Les assurances et les services ont été améliorés, mais les handicapés sont encore confrontés à de nombreuses difficultés en matière de soins médicaux, d’emploi et d’intégration sociale avec une forte disparité de traitement de région à région.

LA SUISSE

La Loi fédérale sur l’égalité des handicapés (LHand) est entrée en vigueur il y a cinq ans, c’est donc l’occasion rêvée pour les autorités de faire un bilan.

Le point de vue des autorités :

Actuellement, 90% des lignes de bus en Suisse sont accessibles en chaise roulante; c’est le cas de plus de la moitié des trains régionaux, le but étant d’atteindre la totalité des transports publics.

La plupart des services publics de la Confédération sont accessibles aux non-voyants sur internet, notamment les informations sur la grippe A. De même, la SSR élargit constamment son offre d’émissions sous-titrées. Les autorités restent conscientes que des progrès doivent encore être réalisés.

Le point de vue du public et des associations :

Pour ceux-ci, des efforts substantiels restent à faire, notamment dans le monde du travail: moins de deux tiers des handicapés ont un emploi. de plus, l’application de la LHand coince notamment au niveau cantonal et communal.

LE GRAND DUCHE DE LUXEMBOURG

C’est plutôt un constat de stagnation et de sur place qui caractérise les Luxembourgeois qui regardent un peu avec envie les voisins français. Des questions fusent : pourquoi pas une première semaine pour l’Emploi des personnes handicapées ? Pourquoi pas effectuer une étude pour savoir où le pays en est réellement quant au respect des quotas ?

C’est le flou dans lequel semble avancer le Pays qui semble caractériser celui-ci, de plus, en matière d’emploi, on constate que les raisons du non-respect de la loi au Luxembourg sont certes multiples, d’une part aucun organe étatique n’est chargé de contrôler l’application de la loi et le respect des quotas, mais d’autres facteurs jouent également un rôle important. Dans beaucoup de cas l’on constate une scolarisation et formation professionnelle insuffisante. De nombreuses insatisfactions quant à l’accessibilité des villes sont très souvent relevées.

LA BELGIQUE

La Belgique est souvent accusée d’avoir une vision des personnes handicapées qui date de plus de 20 ans. Les autorités mettent l’accent sur les institutions et sur les aides matérielles mais il n’a jamais été tenu en compte le désir d’autonomie des personnes handicapées. C’est l’accessibilité qui reste le gros point noir ainsi que l’emploi des moins valides. L’absence d’une loi style « février 2005″ comme en France ne donne aucune impulsion majeure dans le domaine du handicap.

Des initiatives ?

Peu de nouveau sur le front du handicap, les déclarations du Secrétaire d’Etat au handicap parlent surtout de dialogue, d’information, d’amélioration de traitement des dossiers, de réflexion bref, surtout de l’institutionnel et de l’administratif qui fait penser que la Belgique risque de beaucoup plus réfléchir que d’agir avec un plan de grande ampleur.

C’est la région Bruxelloise qui fournit le plus d’intention concrètes en instaurant quelques mesures pour permettre aux personnes handicapées d’accéder facilement à son administration. Notons que très souvent la Belgique reste empêtrée dans son cadre institutionnel.

LA FRANCE

C’est la loi de février 2005 qui reste le véritable carburant qui permet au moteur de démarrer et de sortir des années d’inertie qui furent aussi celles constatées dans les Pays limitrophes. De grands espoirs portent sur la mise en accessibilité des villes et ERP d’ici 2015 au vu de la législation contraignante même si beaucoup craignent que des opérateurs tentent d’échapper aux obligations légales. La France c’est aussi lancée dans un grand battage médiatique qui porte sur l’intégration des personnes handicapées dans le domaine économique via l’emploi et bon nombre de conventions ont été signées. Le gros point noir reste celui de l’éducation et la non « professionnalisation » concrète des AVS..

La France avance donc grâce à son cadre législatif et à une présence médiatique de plus en plus importante du handicap.

LE RESTE DU MONDE

Pour le reste du monde, impossible bien sur de parler en détail de chaque pays mais l’événement majeur est resté lié à l’adoption par les Nations Unies d’une Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées.

N’oublions pas que près de près de 650 millions de personnes dans le monde sont en situation de handicap.

Actuellement 43 pays ont signé la Convention. Parmi les signataires, 74 l’ont ratifiée. Pas la France…

Dans les pays en développement, handicap et pauvreté se renvoient la balle dangereusement. Dans ces pays où vivent 80% des personnes handicapées, l’absence de moyens rend la prise en charge difficile… Ainsi, 98% des enfants handicapés ne sont pas scolarisés et 80% des personnes handicapées vivent avec moins de 1 euro par jour. Seuls 3% bénéficient d’initiatives de coopération au développement. Sans la solidarité internationale, la Convention risque d’y rester lettre morte…

En complément de cette analyse, je vous conseille les lectures suivantes qui étaieront plus dans le détail le présent article. En voici les références :

Belgique : L’interview du Secrétaire d’Etat Jean-Marc Delizée ( http://www.ps.be/Source/PageContent.aspx?ParentID=884&MenID=20144&EntID=1 )

Belgique : Mieux intégrer ? ( http://www.rtlinfo.be/info/belgique/societe/290961/mieux-integrer-la-personnes-handicapee-dans-notre-societe )

Chine : Déroulement de la journée : ( http://french.cri.cn/781/2009/12/03/302s206705.htm )

Grand Duché de Luxembourg : Déficience dans le domaine de l’emploi ( http://lequotidien.editpress.lu/politique-et-societe/6735.html )

Suisse : Bilan en 2009 : ( http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20091203133142560172019048000_brf053.xml&associate=phf0083 )

Handicap dans le monde : les choses avancent-elles vraiment ? ( http://www.destinationsante.com/Handicap-dans-le-monde-les-choses-avancent-elles-vraiment.html )

Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci en haut du texte afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public ).

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 04 décembre 2009 dans la catégorie 2009,Discrimination,Institutionnel

Partager cet article

Laissez un commentaire