Jean-Francois Chossy rend public son rapport sur le handicap. Un bilan et des propositions.

Jean-Francois Chossy rend public son rapport sur le handicap. Un bilan et des propositions.


Jean Francois ChossyJean-François Chossy, dans son rapport de 127 pages (destiné au Gouvernement), portant sur « l’évolution des mentalités et le changement de regard de la société sur les personnes handicapées » veut passer de la prise en charge à la prise en compte des moins valides. Tout un programme que je vous propose de découvrir ici dans un texte écrit par mon épouse Gabrielle du site CPE et Vie scolaire.

Jean-François Chossy est un rapporteur connu des personnes sensibilisées au handicap: signataire de propositions de loi visant à compenser l’entrave à la vie professionnelle des personnes en situation de handicap,ou tendant à favoriser l’emploi des allocataires de l’allocation aux adultes handicapés, ou à l’origine de propositions de loi telles que celle visant à améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées, l’ancien député milite également depuis des années pour la professionnalisation des AVS, dont il pense qu’ils doivent évoluer vers un vrai métier, avec une formation et une rémunération adéquates.

Il a remis début décembre un rapport finalisant la mission qui lui a été confiée en novembre 2010 sur l’évolution des mentalités et le changement de regard de la société sur les personnes handicapées. Cette mission embrassait l’ensemble de la vie au quotidien, depuis la formation et l’emploi, en passant par l’autonomie ou l’accès au sport, à la culture, tout en abordant aussi les questions plus sensibles comme la vie affective et sexuelle.

Dans son introduction, un rappel que les mots sont importants:

« La personne n’est pas seulement prisonnière de ses propres limites mais de celles que les autres lui fixent: de la non reconnaissance des ressources et talents, de ses possibilités d’activité et de réalisation, de sa sensibilité et de sa créativité ; de sa disqualification qui s’en suit. «  (p.7)

A la « prise en charge« , le rapport préfère la « prise en compte« :

« La prise en charge ramène à la notion de fardeau lourd, encombrant, malaisé à manipuler et qui cause de l’embarras alors que la prise en compte évoque la personnalité et l’intérêt que l’on doit porter à l’autre, c’est une forme de considération, on tient compte de ses besoins, de ses demandes et de sa vie. Nous devons passer de l’époque de la prise en charge à l’ère de la prise en compte, passer de l’assistanat à l’accompagnement. C’est une démarche essentielle pour mettre la personne handicapée en résonance avec ceux qui l’entourent. »

Concernant l’inscription de tout élève handicapé dans son école de secteur, le rapporteur ne manque pas d’ironie:

« Il faut avant tout noter la grande ambigüité de la loi sur l’inscription.

D’un côté l’article 19 affirme de façon hautement symbolique la possibilité d’inscrire l’enfant handicapé dans l’école la plus proche de son domicile, ce qui est une façon de mettre fin au parcours du combattant qui voyait les parents repoussés d’une école à l’autre pour espérer faire inscrire leur enfant dans l’école de la république.
D’un autre côté, l’éducation nationale reste intransigeante pour ne pas scolariser certains élèves concernés par le handicap sous le prétexte que les apprentissages de base (lire, écrire, calculer) ne seront jamais acquis, alors qu’elle est beaucoup plus conciliante pour 20% des élèves, non concernés par le handicap, qui arrivent au collège sans maîtriser ces mêmes bases fondamentales. »
(p.31)

Rapport sur l’évolution des mentalités et le changement de regard de la société sur les personnes handicapées: http://www.faire-face.fr/media/00/02/1042793455.pdf

Entretien avec le rapporteur Jean-François Chossy, sur le blog FaireFace: http://www.faire-face.fr/archive/2011/11/30/jean-francois-chossy-veut-que-son-rapport-commande-par-le-pr.html

Il est donc à espérer que le rapport de Jean-François Chossy permette donc bel et bien de modifier les mentalités et le changement de regard de la société sur les personnes handicapées mais aussi de passer de la prise en charge à la prise en compte des moins valides. Un programme très ambitieux mais sans doute plus que nécessaire.

« Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci ci-dessous afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public ) »

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 05 décembre 2011 dans la catégorie Docs & Téléchargement,Institutionnel & Droit

Partager cet article

Laissez un commentaire