Humeur : la CFF prête à acheter des trains inaccessibles aux handicapés sans sourciller.

Humeur : la CFF prête à acheter des trains inaccessibles aux handicapés sans sourciller.


Vous devez bénéficier de trains accessibles ? nous n’en n’avons cure, on vous portera .. C’est en gros le message surréaliste voire scandaleux qu’a fait passer la CFF, compagnie ferroviaire Suisse auprès du public et des autorités.

Dans le collimateur le marché visant à acheter 29 nouveaux trains pour un total de 800 millions de francs Suisse pour la ligne du Gothard.

La CFF a officialisé le fait qu’elle retenait sans ses candidatures le train pendulaire ETR610 qui a la particularité de gagner du temps dans les nombreux virages sauf que, cette fois, la ligne sur laquelle serait mis en fonction ce type de train présente un tracé beaucoup plus linéaire qui, vous l’aurez compris, ne justifie pas nécessairement cette particularité technique.

Le gros problème du train pendulaire ETR610, est qu’il ne permet nullement aux personnes handicapées de monter à bord de façon autonome.

Il est donc nécessaire pour les personnes à mobilité réduites de planifier à l’avance leur voyage, de faire une demande afin d’obtenir une aide de la part d’employés pour pouvoir entrer dans le wagon. Au delà de cette méthode digne d’une autre époque, il est exécrable de constater que monter ou descendre du convoi ne sera en outre pas possible dans chaque gare. Les PMR devront donc manifestement se contenter d’un nombre plus limité de points d’arrêts. Autant dire que ce train leur est presque pratiquement inutile.

L’Office fédéral des transports (OFT) s’est à juste titre logiquement ému que ce train dans sa version prévue à l’achat n’est nullement conforme à la Loi Suisse sur l’égalité pour les handicapés (LHand).

Selon la Lhand, les personnes à mobilité réduite doivent pouvoir accéder de façon autonome aux trains. Un handicapé en chaise roulante ou avec déambulateur doit pouvoir monter et descendre des voitures par ses propres moyens. Le modèle ETR610 ne remplit nullement ces conditions,

Malgré cet avertissement et cette remarque officielle, la CFF ne s’émeut pas du problème et confirme sans sourciller qu’elle est tout à fait disposée à prendre en considération l’achat de ce train estimant différentes options sont étudiées.

L’ex-régie fédérale souligne que la proportionnalité constitue un point important de la Loi sur l’égalité pour les handicapés et que par conséquent, des exceptions au règlement sont à prévoir. Des assistants à la mobilité pourraient par exemple aider les handicapés à monter et descendre du train.

Evidemment La CFF ne relève pas que porter un fauteuil roulant électrique est impossible, que le respect de la personne n’est pas pris en considération, qu’il existe un danger potentiel tant pour le personnel aidant que pour la personne en fauteuil de chuter pendant ce « transbordement » et que des gares ne seront pas accessibles aux voyageurs PMR…

L’OFT déclare de son coté qu’elle s’attend toutefois qu’une « part importante » des convois soit conforme à la LHand lors de l’ouverture de la ligne de base du Gothard en 2019, en particulier concernant l’accès autonome. Sur ce point, pour l’Office Fédéral des transports, les assistants à la mobilité ne constituent pas une solution de remplacement de qualité équivalente.

C’est sans doute sur le terme de « part importante » que la CFF joue car manifestement, même si elle est avertie de l’aspect « illégal » de ce type de matériel, elle met en avant l’aspect de « proportionnalité » et continue donc de prendre en compte l’achat potentiel de ce type de matériel.

L’ERT610 est donc toujours bien placé dans la course du renouvellement du matériel et l’inaccessibilité ne semble pas faire sourciller les responsables de la CFF. Il semblerait d’ailleurs pour eux que sur la base des discussions avec l’OFT que celle-ci ne s’attende pas à connaître des difficultés dans le processus d’autorisation.

Bref, comment qualifier au 21ème siècle ce type de comportement dont l’éthique ne semble pas faire partie ? On se rend compte que les besoins des PMR en matière d’autonomie ne pèsent strictement aucun poids (et c’est peu dire) lors de la passation de marchés.

Le plus extraordinaire est que souvent ce type de management qu’il soit Suisse ou pas est le premier à vous faire part du fait qu’ils ne peuvent rien faire en matière d’accessibilité sur d’anciens modèles mais lorsque vient le moment du remplacement, ils n’ont aucun soucis à acheter du nouveau matériel inaccessible même en ayant été averti du problème par des instances officielles…

Dérogations, proportionnalités sont les mamelles des managements non éthiques et cela se vérifie ici sans aucun problème dans le cas de la CFF.

Et que l’on ne rétorque pas qu’il est impossible de faire autrement… D’autres pays le font alors…. a bon entendeur…

Bref, PMR, faites vous porter, mettez votre autonomie personnelle et votre respect dans votre poche et puis descendez la ou vous le pourrez… Jolie politique de mobilité.

A suivre …


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 20 janvier 2014 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Aides & Matériel,Institutionnel & Droit

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire