Handicap : Sexe et réforme dépendance : Les deux « NON » de Roselyne Bachelot

Handicap : Sexe et réforme dépendance : Les deux « NON » de Roselyne Bachelot


bachelot_non.jpegVous n’aurez sans doute pas pu rater l’une ou l’autre information touchant l’actualité de Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la cohésion sociale.

Une actualité sous la bannière du double « non » envers le secteur du handicap.

Premier non : Pas d’assistants sexuels pour handicapés

Tel est le souhait de la Ministre alors que d’un autre coté le député UMP Jean-François Chossy planche actuellement sur une proposition de loi légalisant les assistants sexuels en France.

Roselyne Bachelot a déclaré tout de go :  » J’y suis rigoureusement, formellement, totalement opposée « , voilà qui a le mérite d’être clair même si cette prise de position risque de déplaire vraiment à la population handicapée qui réclame depuis de très nombreuse années une avancée législative en cette matière.

Sa prise de position est pour elle justifiée en tant que Ministre en charge du droit des femmes. Certains apprécierons peu le cumul de mandat qui amène ici à mélanger un peu les genres et créer une confusion dans la problématique. Clairement, l’assistant ou l’assistante sexuelle est assimilée à la « traite des femmes » voir à la prostitution pure et simple.

Deuxième non qui ne fera pas que des heureux : La réforme dépendance ne concernera pas les handicapés.

La ministre a indiqué jeudi § janvier 2011 que la réforme de la dépendance ne concernera pas les handicapés, mais se concentrera sur le cas des personnes âgées.

Début octobre, l’Association des paralysés de France (APF) avait indiqué avoir reçu l’assurance de la part de l’Elysée que les personnes handicapées seraient également concernées par la réforme. Comme quoi, il y a lieu de prendre avec beaucoup de prudence les déclarations politiques qui peuvent changer radicalement d’un mois à l’autre et ceci quelques soit les certitudes annoncées par les uns et les autres.

Au-delà de ces mesures de nature financière, Madame Bachelot a également rappelé que ces dispositions pourraient ensuite être complétées par d’autres textes législatifs et qu’il pourrait aussi y avoir des mesures de nature réglementaire.

Voici un début de mandat qui semble peu prometteur pour le devenr du secteur handicap en France.

Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci en haut du texte afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public )

Partager sur Blogasty

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 07 janvier 2011 dans la catégorie Institutionnel & Droit,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire