Handicap : Marie-Arlette Carlotti dit-elle n'importe quoi ???

Handicap : Marie-Arlette Carlotti dit-elle n’importe quoi ???

Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux personnes handicapées, a porté desaccusations à l’encontre de l’association Marseille-Provence 2013 de « discrimination » à l’égard des artistes handicapés sur le « talk Politique » de MarsActu. Certains s’en étonnent et qualifient de « sortie hasardeuse » les déclarations de Marie-Arlette Carlotti qui irait peut être un peu trop vite en besogne, pressée de se faire remarquer auprès du grand public en tant que candidate aux législatives dans la 5e circonscription de la cité phocéenne. Est-ce bien le cas.

Marie-Arlette Carlotti a lâché au cours de l’interview une phrase pleine de lourdes conséquences : J’apprends que des projets culturels déposés (dans le cadre de Marseille-Provence 2013) par des artistes en situation de handicap ne sont pas considérés.

Outre cette déclaration qui mettrait en avant un traitement discriminatoire à l’encontre des artistes handicapés, la ministre déléguée aux personnes handicapées va encore plus loin au niveau des accusations en déclarant que : « plus précisément, l’association chargée de l’organisation de la capitale européenne de la culture dévierait le budget alloué pour les projets artistiques incluant des personnes handicapées pour privilégier la mise en place d’aménagements en faveur de l’accessibilité du public en situation de handicap (rampes d’accès, ascenseurs…)« .

L’accusation est grave car au delà d’un traitement discriminatoire il y aurait donc également un détournement des moyens financiers alloués à l’association Marseille-Provence 2013 (MP 2013).

Le problème est que lorsqu’une personne politique de premier plan lance un tel pavé dans la marre, on s’attend à ce que des preuves tangibles soient apportée ce qui n’est nullement le cas ici.

Ce qui est gênant c’est que certains responsables comme par exemple Antoine Cézard, administrateur de l’association Cirque Zimzam handicap sont beaucoup moins catégorique. Pour eux il se pourrait bien que si aucun projet réalisé avec des artistes handicapés n’a été accepté c’est que le refus pourrait bel et bien se baser sur des critères artistiques uniquement et sans doute pas discriminatoires.

D’un autre coté, Sabine Camerin, directrice adjointe de la communication en charge des publics de l’association MP2013 apporte également un démenti sur l’absence de spectacles incluant des handicapés dans leur processus de création.

Trois spectacles seraient bel et bien programmés :

– un long-métrage du cinéaste Guillaume André et une série de rendez-vous artistiques avec l’Ecole d’Art de Marseille et le programme Pisourds (sourds et malentendants),

– un spectacle de cirque « le Bal des Intouchables » par la compagnie Les Colporteurs (Antoine Rigot, le directeur artistique est handicapé moteur),

– une installation intéractive « Intérieurs Nuit/Extérieurs Jour » de Manon Avram avec des aveugles et malvoyants dans l’enceinte de la Vieille Charité.

D’autres projets seraient également en voie de labélisation.

Au vu de ces éléments on se demande si les déclarations de Marie-Arlette Carlotti ne seraient pas un peu légères voire trop précipitées, les « mauvaises langues » faisant vite la liaison avec son statut de candidate aux législatives dans la 5e circonscription de la cité phocéenne. Serait-ce un coup médiatique qui ne se baserait pas sur des preuves concrètes ? Voila une question très gênante.

L’entourage de Marie-Arlette Carlotti nie un éventuel dérapage mais n’est pas réellement capable d’en dire beaucoup plus. On espère que si la ministre déléguée aux personnes handicapées a lancé un tel pavé dans la marre et de telles accusations qu’elle a eu connaissance d’éléments probants, vérifiables et vérifiés. Si ce n’est pas le cas, Marie-Arlette Carlotti risque bien d’apparaitre comme une fabulatrice, ce qui ne pourrait que nuire à la crédibilité de sa fonction.

Si des preuves existent, il faudrait que Marie-Arlette Carlotti les présente très rapidement maintenant que ses déclarations ont pris une tournure publique et médiatique. Actuellement tout le monde attend… mais jusque quand ???

Vous pouvez regarder l’interview et les déclarations de la ministre déléguée aux personnes handicapées ci-dessous.

A suivre donc…


Le Talk Marsactu : Marie-Arlette Carlotti par marsactu

Sur base d’informations recueillies également sur le site de Mars Actu

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 14 juin 2012 dans la catégorie Institutionnel et Droit

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire