Handi-Vacances : Lorsque trop de labels tue le label ! L’AFM également perplexe !

Handi_Vacances.jpegHandimobility s’est souvent penché sur cette problématique des labels. On constate une dérive pour beaucoup de politiques, secteurs touristiques, immobiliers etc.. de créer et de multiplier les labels sensés aider les personnes handicapées.

La multiplicité des labels, les significations différentes qu’ils recouvrent d’une région à l’autre, une signalétique parfois peu compréhensible fini par nuire à une bonne visibilité d’un secteur qui devrait permettre à la personne handicapée de faire un choix le mieux adapté à sa situation.

Cela semble être le cas du dernier label français Handi-Vacances inauguré par Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, et Hervé Novelli secrétaire d’Etat au Commerce, à l’Artisanat, aux Petites et Moyennes entreprises, au Tourisme, aux Services et à la Consommation ce 2 décembre 2009.

Quelle est la plus-value que pourront retirer les handicapés par rapport au label existant  » Tourisme Handicap »? Ce dernier label est devenu synonyme de clarté, fiabilité et qualité pour bon nombre de personnes handicapées ? Que vient apporter de plus Handi-Vacances ?

L’association des Paralysés de France (APF) tient d’ailleurs également à exprimer ses interrogations quant à la création du label « Handi-Vacances »

Dès l’annonce de la création d’un label « Handi-vacances », l’APF avait envoyé un courrier à Mme Morano, le 10 juillet 2009, pour lui faire part de ses positions. L’association avait en effet attiré l’attention de la secrétaire d’Etat sur l’existence du label « Tourisme Handicaps » – label d’Etat -, qui obéit à un cahier des charges bien précis permettant d’identifier les équipements et sites touristiques accessibles aux personnes en situation de handicap moteur, visuel, auditif et mental. La création d’un nouveau label semble apporter une confusion avec ce label déjà existant et ayant fait preuve de son efficacité depuis 2001.

D’autre part, l’APF est perplexe sur la pertinence même de la création de ce label au regard de la loi handicap du 11 février 2005. En effet, ce label viendrait valoriser des collectivités qui doivent de toutes façons être entièrement accessibles d’ici 2015. Il s’agirait donc récompenser des collectivités qui ne font rien d’autre que respecter la loi ? Pourquoi labelliser ce qui doit être légal ?

De notre coté, nous avons toujours plaidé pour les labels ne soient même pas du ressort national mais bien Européen afin de favoriser une visibilité optimale pour TOUS les handicapés Européens. En matière de tourisme par exemple les personnes handicapées sortent également de leur pays d’origine. Dès ce moment tout leur référentiel lié à leur label national s’écroule favorisant de mauvais choix sur base de mauvaises interprétations.

Songeons par exemple à la Belgique ou différents labels recouvrant des notions très différentes sont présents pour chaque zone linguistique différente. Pas moyen de faire 60 kilomètres sans perdre son référentiel.

Trop de labels tue le label et à ce titre Handi-Vacances risque ne pas favoriser ni la visibilité ni la cohérence des informations… D’ici à ce qu’un label « Tourisme Handicap » contredise un label « Handi-vacances » il n’y a peut-être pas loin ! Seule la personne handicapée se retrouvera donc devant son dilemme « Qui croire en premier ? ».

Vivement un label Européen pertinent pour tous !

( Pour lire le communiqué de l’APF : http://www.apf.asso.fr/sinformer/presse/cp.php?id=333 )

Cet article vous a intéressé ? Merci de voter pour celui-ci en haut du texte afin d’en assurer sa publication sur Blogonet. ( + de 100 votes = une large diffusion dans le public ).

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 07 décembre 2009 dans la catégorie 2009,Institutionnel,Vacances

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire