FRANCE : LIMITATION DES FRAIS DE DEPLACEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES A 200 EUROS PAR MOIS EXTREMEMENT PENALISANT PAR RAPPORT A LA SITUATION ANTERIEURE

Drapeau France Image humoristique d'un taxi handicapDepuis le premier janvier 2009 les caisses de sécurité sociale françaises ne remboursent plus les frais de transports des adultes handicapés comme antérieurement. A la place, un forfait plafonné à 12000 euros sur cinq ans ( soit 200 euros par mois ) appelé « prestation de compensation du handicap » est accordé. Totalement inadéquat.
Cette prestation ne permet pas de compenser les frais de transport qui peuvent facilement atteindre de 500 à 1000 Euros par mois…

Inégalité de traitement :

Lorsque l’on se rend compte que ces moyens de transport sont utilisés non pas par confort personnel mais souvent par carence de transports adaptés à la demande, il y a lieu de ne pas accepter facilement cette rétrogradation dans le régime de remboursement de frais de déplacement. Cette situation plonge de nombreuses familles dans de graves difficultés financières… Seule solution, rester cloîtré chez soi ce qui, vous en conviendrez, est un mode normal de vie lorsqu’il est nécessaire de se déplacer pour assurer sa scolarité, pour des prestations de soins ect..

Au final, la personne qui n’a pas les moyens sera obligée de garder son parent handicapé à son domicile.

Réactions :

Le désengagement de la Sécurité sociale avait beau être prévu depuis la parution du décret du 5 février 2007 qui a placé les frais de transport des handicapés dans le champ des dépenses couvertes par la PCH, c’est maintenant que les familles commencent à être réellement affectées. Si bien qu’un certain nombre de parents qui estiment ces conséquences «discriminatoires» comptent saisir la Halde

Gouvernement absent :

Conscient aussi que le montant de la PCH au titre des frais de transport «est insuffisant dans le cas de trajets quotidiens du fait d’un accueil de jour», le gouvernement avait décidé de mettre en place un groupe de travail chargé de mener une réflexion sur la prise en charge de ces frais. À cette heure pourtant, rien ne semble réglé. Seule possibilité pour augmenter le montant plafonné de la PCH : se tourner vers le département, conseil général ou Maison départementale du handicap (MDPH), qui peuvent allouer une aide supplémentaire.

( Source : http://www.lefigaro.fr et http://www.lepost.fr )

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 02 janvier 2009 dans la catégorie 2009,Auto-car-moto,Discrimination

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire