EUROPE : LES BUS ACCESSIBLES AUX FAUTEUILS ROULANTS SONT-ILS DANGEREUX POUR LES PERSONNES HANDICAPEES ?

Bus accessibleDrapeau EuropeDe plus en plus de villes Européennes développent un réseau de transport en commun accessible aux PMR utilisant un fauteuil roulant. Les logos  » handicap » fleurissent sur les véhicules malgré le coût élevé des adaptations.

Nous devrions nous en réjouir pourtant dans certaines villes les conducteurs avouent n’avoir jamais embarqué une seule personne en fauteuil roulant. Les personnes handicapées sont-elles réfractaires a ce type de transport ? Non, pas du tout, il suffit de se rendre aux USA pour voir combien de personnes handicapées utilisent les  » City Bus « 

La désaffection provient essentiellement des conditions de sécurité totalement fantaisistes une fois que le fauteuil est embarqué ( un mobile dans un mobile est le meilleur vecteur de se retrouver avec un mort sur les bras en cas de choc ), une aide du personnel parfois inexistante et même des arrêts ou il est tout simplement impossible d’embarquer ou de débarquer .

Les responsables des transports publics n’ont pas encore compris qu’il ne suffit pas de mettre un bus avec plancher incliné pour faire accéder un fauteuil dans un bus mais qu’il faut que le chauffeur ou une personne habilitée puisse donner une aide suffisante pour placer la personne, arrimer le fauteuil et que l’infrastructure des arrêts doit aller de pair avec ces éléments essentiels.

Par exemple en ce qui concerne ma ville ( Charleroi – Belgique ) les chauffeurs appuient uniquement sur un bouton pour faire sortir le plan incliné. Il leur est interdit de quitter leur siège ( trop d’agressions sur les lignes ) donc aucune aide au PMR, il n’existe en plus aucun système de fixation pour le fauteuil et les arrêts sont souvent inaccessibles .

Conclusion les très beaux et modernes « Irisbus » n’embarquent pas de personnes en fauteuil roulant… CQFD

Un article de Ouest France présente le même constat pour la ville de Brest avec BIBUS.  Sous le titre  » Handicapés : des bus inaccessibles et dangereux  » l’article démontre combien il est dangereux de prendre le bus accessible en fauteuil roulant.

Le point de départ, l’aventure de Yannick Le Guen tombé lourdement d’une rampe d’accès avec son fauteuil roulant. Bilan : Une vertèbre déplacée.

Le problème c’est que ce n’est pas un accident isolé, bien d’autres faits sont établis :

  • Les bus sont munis d’un système d’écrasement des suspensions coté trottoir afin d’éviter au fauteuil de se renverser en montant sur la rampe. Les chauffeurs n’actionnent pas le système car celui-ci est considéré comme fragile et tombant facilement en panne.
  • Les arrêts ne sont pas prévus pour l’embarquement des fauteuils et les bordures de trottoir sont tellement hautes que le système d’agenouillement n’est plus possible…


Bibus a admis ces dysfonctionnement et promet de faire un diagnostique des arrêts et une formation de ces chauffeurs…

Un exemple type qui explique la désaffection de certains bus qualifiés de « accessibles » par les PMR.

Les villes qui ont compris la problématique, qui assurent la sécurité, offrent l’aide requise et ont une infrastructure adéquate ne rencontrent pas ce type de désaffection.

Comme quoi il ne suffit pas de coller un logo handicap sur un véhicule, y placer un plancher hydraulique onéreux pour que l’on puisse avoir un réseau de transport accessible. Bien sur les prescriptions Européennes sont remplies mais quel gaspillage de moyens financiers, quelle inefficacité au niveau de la défense de l’environnement et des services au citoyens.

LIRE L’ARTICLE DE L’EXPERIENCE DE YANNICK LE GUEN SOUR OUEST-FRANCE

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 16 octobre 2008 dans la catégorie 2008,Auto-car-moto,Transport

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire