EasyJet : l'humiliation des passagers handicapés doit cesser.

EasyJet : l’humiliation des passagers handicapés doit cesser.

 

On ne cite plus le nombre de fois ou la compagnie aérienne low-cost EasyJet a été condamnée pour discrimination envers les passagers handicapés mais cette fois la compagnie fini par écoeurer le monde du handicap en discriminant sans aucune concession les passagers moins valides, pour preuve le débarquement forcé de Marie-Patricia Hoarau qui pourtant avait trouvé un accompagnant à bord (comme l’impose le règlement intérieur de la compagnie) et qui s’est quand même fait débarqué sous motif qu’elle ne l’a pas enregistré au sol.

N’ayant pas d’accompagnant à son entrée dans l’avion, l’équipage demande à Marie-Patricia Hoarau, passagère handicapée, si elle peut rejoindre une issue de secours seule. La réponse étant négative, il lui est alors signifié qu’elle doit obligatoirement être accompagnée. C’est alors qu’un pilote voyageant dans le même avion accepte de s’asseoir à côté de celle-ci et de devenir son accompagnateur.

En qualité de pilote, on ne pourrait donc se dire que sa qualité d’accompagnateur n’aurait pas pu être mieux trouvée vu sa bonne forme physique et sa connaissance du milieu aérien.. Et bien non, s’était trop demander à EasyJet.

En effet, le commandant de bord Franck Leterme apprend l’incident et décide cependant ( alors que Marie-Patricia Hoarau rempli toute les conditions de sécurité qui lui sont imposées ) de prendre contact avec sa direction, qui refuse cette solution et lui ordonne de débarquer la passagère, au motif que l’accompagnant aurait dû être enregistré au sol.

La passagère handicapée est donc débarquée de l’avion et devra prendre un autre vol. Il est évident pour tous qu’EasyJet a dépassé toutes les règles de bienséance et d’hypocrisie dans sa demande d’accompagnement d’une personne handicapée et a profité d’un excès de zèle administratif pour enfin débarquer la passagère indésirable . La compagnie se retranchr derrière le fait que le règlement demande l’enregistrement au sol de l’accompagnant, cela n’étant pas le cas elle était totalement dans son droit de débarquer Marie-Patricia Hoarau.

Manifestement la justice quant à elle a pris la pleine et entière mesure de ce nouvel abus d’EasyJet et a condamné la compagnie low cost ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris à payer 5000 euros d’amende pour avoir débarqué une passagère handicapée de façon discriminante. Dans son jugement, la 17ème chambre a relaxé le pilote, considérant qu’il s’était « borné, après avoir activement recherché et trouvé une solution adaptée permettant le maintien à bord de la passagère, à exécuter la décision de débarquement ».

A quand donc la prochaine action discriminante d’Easyjet ????

Sur base d’informations recueillies également sur le site de RTL Info.be

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3294 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 07 mai 2012 dans la catégorie Institutionnel & Droit

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire