Des chercheurs utilisent une imprimante 3D pour sauver un bébé.

Des chercheurs utilisent une imprimante 3D pour sauver un bébé.


Les imprimantes en trois dimensions qui arrivent sur la marché ont déjà bien défrayés les chroniques des revues technologiques. Malheureusement le lancement des imprimantes 3D fut entaché par la bêtise humaine. En effet, un internaute peu scrupuleux mais surtout soucieux de « se faire un nom » a mis en libre téléchargement sur internet des plans d’impression pour imprimante 3D afin de fabriquer différentes pièces permettant, une fois réunies, d’obtenir une arme en parfait état de fonctionnement. Enfin, passé ce moment peu glorieux de la vie du net, voici enfin que l’imprimante 3D ouvre un champ d’application unique qui a permis de sauver un bébé d’une asphyxie inéluctable.

Le petit Kaiba Gionfriddo âgé de 20 mois étant atteint d’une trachéobronchomalacie s’est arrêté de respirer à 6 mois car l’air ne passait plus à cause de l’affaissement de sa trachée. Le bébé était condamné sans une solution de secours. C’est alors que les médecins soumirent le cas à des chercheurs de l’université du Michigan spécialisés dans l’impression 3D de polymères bioabsorbables. Un challenge se présentât dès lors à tous : imprimer une prothèse parfaitement adaptée à la trachée de l’enfant et ce à partir d’une modélisation haute résolution

Le nourrisson fut relié à un ventilateur pendant 21 jours pour lui permettre de respirer, la prothèse s’est progressivement fondue dans sa trachée, lui permettant de se développer normalement.

Celle-ci doit maintenant être absorbée naturellement par le corps de l’enfant, le processus pouvant prendre encore deux ou trois ans. La dissolution progressive est rendue possible grâce à la biodégradabilité de la matière utilisée autorisant ainsi le petit Gionfriddo à vivre une vie parfaitement normale.

Cette collaboration entre la faculté de médecine et le collège d’ingénierie utilisant l’impression 3D nous fait oublier le triste épisode lié aux plans de l’arme imprimable pour ouvrir un vaste champs d’application et peut-être permettre de sauver à très court terme bon nombre de vies humaines

Un bel exemple du coté malheureusement négatif mais aussi, heureusement, terriblement positif liés à ces nouvelles imprimantes 3D qui retrouvent ainsi toutes leurs lettres de noblesse.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 27 mai 2013 dans la catégorie Santé & Médecine,Santé et Médecine,Technologie & Futur,Technologie et Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire