Billet d'humeur : Handibooking ? Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Billet d’humeur : Handibooking ? Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?


Nous diffusions le 3 juin 2014 un article intitulé « HandiBooking », un nouveau venu dans le domaine de l’handitourisme. Et ce n’était pas pour rien si nous avons répercuté cette information car, ce site se positionnait lui-même comme : « le premier site au monde » de réservation de vacances pour les personnes handicapées » !

A la hauteur de ses ambitions, HandiBooking a occupé un espace médiatique très important dans des diffuseurs majeurs comme France Inter, l’AFP, Le journal La Croix et enfin les sites internet dédiés au monde du handicap dont fait partie Handimobility.

On s’attendait donc, et me semble-t-il, à juste titre, que HandiBooking apparaisse comme un opérateur majeur particulièrement solide et performant dans le domaine du handitourisme et surtout dans celui des réservations en ligne pour les personnes en situation de handicap (ce qui demande un bon nombre de qualités et de compétences).

Le site fut inauguré au salon Autonomic de Paris, le moment semblant bien choisi vu l’approche de la saison estivale. HandiBooking déclarait alors déjà proposer 2300 offres d’hébergements adaptés en France (Journal La Croix)

Cette inauguration réalisée, nous avons attendu, comme beaucoup, l’activation et la montée en puissance de la plate-forme de réservation. Mais, manifestement les semaines passent et l’on se retrouve aujourd’hui très loin des promesses qui furent lancées par médias interposés dans le grand public.

On s’attendait que cette plate-forme soit rapidement effective et offre, comme promis, une large gamme de solutions touristiques dédiées au handicap ceci pour cet été. Force est de constater que nous sommes aux portes des vacances et que le site est très loin d’être cette plate-forme de référence mondiale.

Ceci n’a pas échappé à d’autre confrères comme, par exemple, Vivre FM qui publiait ce 18 juin 2014 son article « tourisme & handicap, le site internet qui ne tient pas ses promesses ».

Vivre FM a voulu vérifier ces annonces en tentant de reserver un hôtel dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Résultat : rien. Aucun hôtel accessible de Marseille à Nice, en passant par Cannes et Avignon, même en septembre ou octobre.

Prêt à changer complètement de destination, il n’y eu aucun résultat pour Toulouse, ni même pour Paris. De retour en PACA, ils finissent par trouver un établissement dans la rubrique « locations » : une maisonnette à 300 euros la nuit.

Ce 23 juin 2014 j’ai effectué également des tests de réservation sur Paris en prenant les critères les plus larges possibles, aucune date de préférence, juste réserver une chambre d’hôtel sur la Capitale permettant d’accueillir une personne handicapée moteur.
Rien de plus simple et de plus banal comme critère de recherche me direz-vous et… rien ! Aucune proposition ! Je vous parle bien ici de « proposition » et pas encore de « réservation » ! Paris n’aurait-il aucun hôtel accessible permettant d’être réservé en ligne via HandiBooking ? Une situation, vous l’avouerez, quelque peu surréaliste

De plus, différents détails décevant ont attirés mon attention. Premièrement, le rythme de mise à jour du site est inquiétante. On retrouve encore ainsi une seule bannière publicitaire pour le salon Autonomic Paris du… 11, 12 et 13 juin 2014. Pas vraiment très frais comme information, de même que le « mag « , leur magazine on-line sur le tourisme handicap en est toujours à son premier numéro tel qu’on le découvrait presque voici deux mois !.

On est donc en droit de se demander si la mariée telle que présentée à Autonomic Paris n’était pas une simple mise en évidence d’un site web qui promet beaucoup sans toutefois disposer des moyens de ses ambitions. Lorsque l’on se rend compte ce qu’offre réellement cette plate-forme de réservation, on est en droit de se demander ce que l’on pourrait en tirer actuellement alors que les vacances sont maintenant commencées. Une question de timing ? Peut-être mais, alors, il aurait mieux valu ne pas précipiter les choses et vendre ainsi la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

N’oublions pas que se lancer dans le domaine des réservations touristiques pour personnes handicapées est une activité complexe qui demande de fédérer de nombreuses compétences notamment en matière de contact avec les sites touristiques pour s’assurer de ne pas risquer d’envoyer une personne en situation de handicap dans un endroit inapproprié et, très important en cas de problème concret, d’avoir la possibilité d’intervenir pour régler les éventuels problèmes de réservations auxquels peuvent être confrontés les consommateurs.

Bref, le « premier site au monde » de réservation de vacances pour les personnes handicapées semble donc, manifestement et à preuve du contraire, faire un grand flop (jusqu’à preuve du contraire) et nous ne pouvons recommander aux personnes en situation de handicap que de s’adresser en priorité à des professionnels du secteur du handitourisme pouvant démontrer qu’ils disposent d’une expérience confirmée et pouvant garantir une logistique leur permettant d’intervenir dans les situations plus problématiques ou conflictuelles en matière de réservation.

Bref, Handiboking a peut-être voulu présenter la mariée sous son meilleur jour mais la déception semble bien être à la hauteur des espoirs suscités dans les médias par l’intéressé lui-même. Si ce site web désire encore réaliser ses ambitions, il semble vraiment nécessaire de clarifier sa situation auprès du grand public et surtout d’informer les personnes handicapées du moment ou il sera apte à offrir le service promis. On peut comprendre que lancer un projet d’envergure prend du temps, demande des moyens et des investissement mais alors, pourquoi déjà se « vendre » comme une expérience ultime si l’on n’est qu’aux prémisses de son activité ?

Il reste donc à HandiBooking à nous prouver dans les semaines à venir qu’il peut réaliser ses promesses mais, n’est ce pas déjà nettement trop tard au vu de la saison touristique déjà bien avancée ? De même, Handibooking n’a-t-il pas déjà trop fortement entamé sa crédibilité auprès d’un public en attente de services spécifiques ? Seul lui peut y répondre. Beaucoup de promesses, de bruits médiatiques constituent toujours un risque majeur car cette approche impose obligatoirement d’offrir directement au consommateur un service concret, réaliste et efficace. Les manquements actuels justifient donc amplement ce billet d’humeur et sans doute également une certaine frustration d’avoir promotionné un service qui reste encore à faire ses preuves .

LIEN VERS ARTICLE ET TEST DE VIVRE FM


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 23 juin 2014 dans la catégorie Loisirs & Sports,Loisirs et Sports

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire