Belgique : Un handicapé largué par le bus au bord de la route à Neupré (Liège).

TEC.jpegLorsque l’état de certaines routes en Belgique se mêle à la mauvaise humeur des chauffeurs et au déplacement d’une personne handicapée, la situation peut vite dégénérer.. C’est la triste expérience à laquelle a été confronté Michaël (35 ans ) qui handicapé et se déplaçant avec des difficultés de marche utilise un tricycle pour faciliter ses déplacements extérieurs.

Ce lundi 12 octobre 2009, il prend le bus devant chez lui pour se rendre à Liège. Manque de chance, ce jour précis, les chauffeurs de bus sont excédés
par des nouveaux aménagements qui ont été réalisés pour la mise en place d’une piste cyclable qui rendent les manœuvres très difficiles avec leur bus.

Sans en référer à la hiérarchie, les chauffeurs qui disent en avoir « ras-le-bol » ont décidé unilatéralement qu’ils ne s’arrêteraient plus à Rotheux et ne feraient plus étape qu’en bordure de la très dangereuse nationale de l’autre coté du village.

Résultat : à 16h30 en revenant de Liège, Michaël a été sommé malgré son handicap et son statut d’usager faible de descendre sur la nationale ou des véhicules roulent souvent à 100 km/heure.. Une situation ultra dangereuse et tout cela pour un coup de ras-le bol du chauffeur… Voila du jamais vu !!!

En plus des difficultés de marche, Michaël a aussi beaucoup de difficultés à s’exprimer, ce qui ne l’a pas avantagé pour raisonner le chauffeur incivique.

Michaël a déclaré  » Le chauffeur était furieux au sujet des potelets et il s’en fautait de me laisser la ! »

La direction des TEC, société des bus en Wallonnie a annoncé qu’une enquête allait être menée… A suivre mais ce type de comportement est totalement inacceptable. On ose à peine songer à ce qui aurait pu arriver à cet usager handicapé s’il avait été accroché par un véhicule en dehors d’un arrêt sécurisé… Mettre en danger et en difficulté un usager en tout état de cause est inacceptable. Un chauffeur de bus se doit de maîtriser ses pulsions agressives et ses nerfs afin de ne pas mettre ses passagers en danger.. Manifestement il serait juste que ce chauffeur retourne méditer cette règle chez lui car il ne semble pas taillé pour ce métier… Lorsque le mobilier urbain cause tracas, on interpelle les responsables … uniquement !

Imaginons demain que tous les handicapés bloqués par le mobilier urbain qui rend leur cheminement impossible mettent en danger la vie des valides, je ne suis pas sur que cela soit très bien perçu par la justice et… à raison ! Un nouveau mauvais point pour les TEC qui sont de plus en plus pointés du doigt par des usagers qui se sentent toujours pris en otage par ce service de transport dit  » au service du public  » Espérons que les sanctions ne seront pas que du type « poudre aux yeux » pour éviter les problèmes syndicaux …

Gageons qu’en plus des problèmes d’accessibilité, de sécurité, d’aide que ce type de problème n’incitera pas les moins-valides à utiliser un tel type de service collectif même s’il ne faut pas utiliser un incident particulier pour en faire une règle générale.

( Cet article a été inspiré sur base d’informations publiées sur http://www.lanouvellegazette.be/regions/charleroi/ )

Cet article vous a intéressé ? merci de voter pour celui-ci en haut du texte afin d’en assurer sa publication sur Blogonet.

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 16 octobre 2009 dans la catégorie 2009,Auto-car-moto,Discrimination,Transport,Transports

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire