Arizona : des sourds accusés de discrimination envers les entendants.

Arizona : des sourds accusés de discrimination envers les entendants.


C’est sas doute ce que l’on pourrait appeler une discrimination « à l’envers ». Cette drôle de situation (relevé par 20min.ch) vient de voir le jour en Arizona et risque de couter très cher à un complexe de 75 appartements spécialement équipés et habilités à accueillir les personnes sourdes et malentendantes que l’Apache Trail ASL (American Sign Language) a ouvert récemment.

Le fait de destiner et de réserver spécifiquement ce complexe pour personnes sourdes et malentendantes est hautement apprécié par les intéressés (qui utilisent la langue des signes américaine) car ils ont alors la possibilité de rompre avec l’isolement et le manque de communication qui se met en place petit à petit avec des personnes sans handicap d’audition.

Mais voila, les lois US sont très strictes et visent à combattre tout type de discrimination comme par exemple envers les personnes handicapées. Situation exceptionnelle, cette fois, ce sont les personnes en situation de handicap elles-mêmes qui sont accusées de discrimination.

En effet, l’U.S. Department of Housing and Urban Development (Département fédéral pour le Logement et du Développement urbain) connu aussi bien sous la désignation de HUD s’apprête à poursuive en justice les propriétaires du complexe Apache Trail ASL pour fait de discrimination à cause de larègle qui permet que ces logements soient presque exclusivement réservés aux personnes sourdes et malentendantes, excluant directement les personnes entendantes ou avec d’autres types de handicap des habitations.

Ce fait n’est absolument pas anodin et sans conséquences économiques car une loi fédérale américaine interdit le financement de services au bénéfice de groupes de personnes qui ne seraient porteur que d’un et un seul type de handicap excluant de facto tous les autres.

C’est en vertu de ces dispositions légales que le Département fédéral pour le Logement et du Développement urbain souhaiterait stopper tout financement public fédéral envers l’Etat de l’Arizona.

Le sérail politique de l’Etat d’Arizona s’en retrouve vraiment choqué et s’élève contre cette approche discriminatoire « à l’envers » qui pourtant se repose sur de solides bases légales.

Le directeur du Logement de l’Etat de l’Arizona, Michael Trailor, est outré par le fait que l’on dénombre annuellement environ 30.000 plaintes au sujet de l’accès au logement, la plupart provenant d’ailleurs de personnes en situation de handicap. Pour lui, le HUD devrait s’occuper de ces plaintes précises plutôt que de passer son temps à combattre un projet social qui vient en aide à une catégorie de personnes qui généralement n’en reçoit pas beaucoup.

Devant l’ampleur du scandale médiatique qui résulte de cette situation absurde socialement parlant, les autorités fédérales ont accepter d’octroyer encore quelques mois à l’Apache Trail ASL et ses habitants pour se conformer aux règles de non discrimination et pour trouver une solution en conformité avec la loi. Dans le cas contraire on peut s’attende au début d’une véritable bataille juridique dont l’issue même reste bien incertaine.

Voici un cas bien précis ou l’application à la lettre d’une loi (qui pourtant au départ est bel et bien positive et primordiale pour le devenir humain) se transforme en situation absurde et contre productive.


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 31 mai 2013 dans la catégorie Institutionnel & Droit

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire