AIR ACCESS : l'accès ingénieux aux sièges d'avion en fauteuil roulant (vidéo)

AIR ACCESS : l’accès ingénieux aux sièges d’avion en fauteuil roulant (vidéo)


Avez-vous déjà pris l’avion en tant que passager en fauteuil roulant? Le transfert de votre siège vers celui de l’avion ressemble toujours plus à un véritable rodéo mal maitrisé qu’à celui d’une chorégraphie artistique de premier plan.

Etant habitué aux déplacements en avion vers les USA, je ne vous raconterai pas le nombre de fois ou je me suis retrouvé presque déshabillé, mal assis sur mon siège après avoir été soulevé d’une manière peu évidente (voire dangereuse) par deux assistants d’aéroport qui semblent ensuite souffrir le martyr après cet effort (ce qui vous fait penser que vous devez peser au moins une tonne).

Pour l’instant, il n’existe pas encore d’autres moyens pour vous asseoir sur un siège d’un avion que celui qui utilise la force musculaire (présumée) du personnel aéroportuaire.

Cette méthode est, vous l’aurez compris, fastidieuse, laborieuse et parfois dangereuse. Même si j’ai (je le crois ) énormément d’humour, cette technique est parfois à la limite du respect de la personne qui se retrouve souvent contrainte d’afficher de très laides postures devant les autres passagers.

Priestmangoode qui regroupe des designers actifs dans le milieu des transports Britanniques a voulu apporter une réponse à cette problématique.

Leur concept est tellement bien abouti qu’il a été remarqué et sélectionné (parmi une multitude d’autres projets) lors du salon « Designs of the year 2013 » de Londres.

Désigné sous le vocable de « Air Access » ce siège est spécialement conçu pour permettre au voyageur d’être emmené jusqu’à sa place sans devoir être soulevé en cabine par des assistants.

Ce siège est composé de deux structures complémentaires. Premièrement ce que l’on peut appeler un fauteuil roulant détachable et deuxièmement un cadre de siège déjà présent dans l’avion.

Dans un premier temps on vous installe sur la partie siège qui est alors poussée en cabine jusque l’embase.

Comme le siège est monté sur des roues pouvant pivoter jusqu’à 360 degrés, il est donc très facile de vous pousser latéralement jusqu’au-dessus de l’embase. Les deux parties sont alors verrouillées solidement et le vol peut débuter.

Ce système devient encore plus ingénieux dans le cas de vols longs courriers. Si vous vous trouvez en transit dans un aéroport, il ne sera plus nécessaire d’attendre votre fauteuil roulant pour y être transféré « à l’ancienne » mais vous pourrez au contraire rejoindre directement votre nouvel appareil tout en restant assis sur le siège « Air Access » de votre aéroport de départ.

Enfin, last but not least, il sera beaucoup plus facile d’emmener le passager handicapé jusqu’aux toilettes de l’avion voire même, de faciliter son transfert sur la cuvette des WC.

Actuellement, il est presque impossible d’atteindre les sanitaires en cabine par le fait qu’il est généralement impossible au personnel de cabine d’offrir ce type d’aide (certaines compagnies refusant d’ailleurs contractuellement de rendre ce service vu la dangerosité de la situation tant pour la personne concernée que pour le personnel de bord).

Notons également que la mobilité du siège permettrait aussi d’améliorer l’évacuation des passagers PMR en cas de problème majeur.

Priestmangoode prévoit que le concept « Air Access » pourrait concerner un ensemble étendu de sièges dans un même avion.

Ceci signifie que dans unaéronef à fuselage large il y aurait la possibilité d’installer jusqu’à quatre sièges adaptés par rangée permettant ainsi à de nombreuses personnes à mobilité réduite de voyager sur un même vol (contre généralement une à deux actuellement).

Bref, facilité de transfert, accès aux toilettes assuré, sécurité améliorée, confort et rapidité en cas de changement de vol, réduction drastique de la pénibilité du travail du personnel aidant… Bref qu’attendre de plus encore ?

Bien sur, au-delà du concept, on peut se douter que les compagnies aériennes ne feront pas que se baser que sur l’aspect qualitatif du système mais sortiront, et c’est une certitude, une calculatrice pour savoir combien cela pourra leur couter.

Allons, ne soyons pas pessimistes. Il faut remarquer que Priestmangoode a réalisé ici un excellent travail que nous espérons bientôt devenir réalité.

Vous pouvez découvrir ci-dessous le concept de transfert lié au siège « Air Access » tant en vidéo qu’en photos.

Si vous désirez découvrir le site web de Priestmangoode, C’EST ICI !


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 11 décembre 2013 dans la catégorie Aides & Matériel,Technologie & Futur

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire