5ème baromètre de l'accessibilité handicap (2013) : avis de tempête !

5ème baromètre de l’accessibilité handicap (2013) : avis de tempête !


Les baromètres de l’accessibilité de l’APF sont devenus des incontournables pour évaluer l’état d’avancement, de stagnation ou pis, de recul que prend la France en cette matière.

L’Association des paralysés de France (APF) vient de publier son 5ème baromètre et le moins que l’on puisse dire c’est que les résultats engrangés sont loin d’être glorieux.

Malgré une hausse de la moyenne générale des 96 chefs-lieux départementaux, le constat est accablant surtout lorsque l’on se rend compte qu’à peine plus de la moitié des écoles et seulement 42% des réseaux de bus sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Même constat pour les cabinets médicaux et paramédicaux (dont nous parlions déjà dans un précédent article) puisque la moitié des personnes en situation de handicap ont des difficultés à en trouver un accessible.

Depuis 1975, la France traine des pieds (pour ne pas dire freine des 4 roues) en matière de mise en accessibilité pis encore, comme le constate l’APF, alors que l’on attend du gouvernement une impulsion politique forte, auprès des villes, pour favoriser une mise en accessibilité rapide et efficace, il est proposé un retour en arrière déplorable allongeant le délai de mise en accessibilité de 3 à 9 ans.

D’une façon très résumée on constate que Grenoble conserve la tête du classement pour la seconde année avec une moyenne de 18,7/20 ; Nantes est en 2e position avec 18/20 et Caen prend la 3e place avec 17,6/20.

Pour les villes en queue de peloton, le résultat reste encourageant, d’autant plus qu’aucune ville n’est sous la moyenne cette année. Digne-les-Bains ferme la marche avec 10,2/20 de moyenne, précédant de près Alençon et Chaumont avec 10,3/20

Cette 5e édition du baromètre de l’accessibilité est marquée par une hausse de la moyenne nationale qui est passée de 10,6 en 2009, à 11,6 en 2010, 12 en 2011, 13,04 en 2012 et enfin 14,14 en 2013.

Si l’APF ne peut que saluer cette hausse, elle n’en demeure pas moins très préoccupée par rapport au respect concret de l’échéance de mise en accessibilité de la France au 1er janvier 2015 ! Une moyenne de 14,14 à quelques mois de l’échéance finale est un grave échec de la politique de mise en accessibilité de la France !

Evidemment il n’est pas possible de reprendre dans cet article tous les résultats présentés dans ce rapport de 18 pages, raison pour laquelle je vous propose de télécharger ici l’intégralité du 5ème baromètre de l’accessibilité de l’APF


Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 11 février 2014 dans la catégorie Accès à l'autonomie,Institutionnel & Droit,Société & Opinions

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire