200 cartes de stationnement pour handicapés confisquées chaque année en Belgique et deux méthodes de fraude avérées.

( Cet article vous a intéressé ? Merci de voter ci-dessus afin d’en assurer la publication sur Blogonet )

Dessin humoristique d'un voleur devant une carte de stationnement handicapDrapeau Belgique En moyenne 200 cartes d’autorisation de stationnement sur les places de parking pour handicapés sont confisquées chaque année en Belgique. Deux méthodes sont utilisées par les fraudeurs pour obtenir le précieux sésame :  la « soft » et « l’offensive »…


Une nouvelle action de la Secrétaire d’Etat :

Julie Fernandez-Fernandez va bientôt faire parvenir aux communes et aux chefs de police une circulaire rappelant les règles en matière de cartes de stationnements pour handicapés. La raison de cette initiative ? Une augmentation continue des fraudes à la carte de stationnement. Les places de parking se faisant de plus en plus rares en Belgique, certains fraudeurs et inciviques détournent ce sésame afin de se garer plus facilement. Le seul fait d’afficher la carte permet de squatter en toute quiétude des places considérées comme stratégiques.

Deux méthodes pour les fraudeurs :

La première méthode ‘soft » est de récupérer la carte d’un proche décédé. L’automobiliste non accrédité peut alors bénéficier de l’autorisation jusqu’à la date limite de validité de celle-ci.
La deuxième méthode dite « offensive » est plus grave, elle s’organise autour de voleurs qui n’hésitent pas à briser les pare-brises afin de voler des cartes légales et de les revendre à la sauvette à des automobilistes véreux.

Même la police n’est pas épargnée :

Il se constitue même des réseaux plus spécialisés dans ce type de fraude.  Il y a quelques semaines, le Tribunal correctionnel d’Anvers condamnait un policier qui redistribuait « sous le képi » des cartes de stationnement confisquées en service. Deux systèmes de fraude se cumulaient donc sur une seule et même carte, celle d’origine et une fois confisquée, celle organisée à nouveau par le policier.

Un petit vaccin de rappel  :

Si l’ampleur du phénomène est parfois difficile à estimer, les 200 confiscations moyennes annuelles suffisent à elle seule pour se lancer dans une « piqûre de rappel » aux autorités locales pour augmenter leur seuil de vigilance.

( Source : http://www.sudpresse.be )

Plus à propos de Philippe Steinier

Philippe Steinier a publié 3325 articles dans le blog Handimobility..

Président association Handimobility. Economiste - Licencié en sciences sociales

Article publié le : 17 avril 2009 dans la catégorie 2009,Auto-car-moto

Lectures complémentaires

    Partager cet article

    Laissez un commentaire